Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

John Surtees revient sur sa carrière avant la cérémonie des Légendes du MotoGP

John Surtees revient sur sa carrière avant la cérémonie des Légendes du MotoGP

John Surtees revient sur sa carrière avant la cérémonie des Légendes du MotoGP

Beaucoup ont essayé mais aucun n'y est parvenu... sauf John Surtees qui est en effet le seul à avoir été champion du monde sur deux et quatre roues. Ce grand champion sera honoré par la communauté du MotoGP lors d'une cérémonie qui sera organisée jeudi après-midi, juste avant le GP de Donington. John Sutees, aujourd'hui âgé de 68 ans était le Valentino Rossi des années '50. Au guidon d'une MV Agusta, il a remporté 38 victoires et 7 titres de champion du monde avant de se tourner vers une carrière sur quatre roues. C'est finalement en 1964 qu'il devint champion du monde de F1 au volant d'une Ferrari et après avoir battu son grand rival Graham Hill.

C'est un exploit qui ne sera probablement jamais égalé. Les légendaires Mike Hailwood et Johnny Cecotto ont eux aussi fait de brillantes carrière en sport automobile, mais ne sont jamais parvenu jusqu'au titre suprême en F1. En novembre dernier, lors de la manche anglaise du championnat du monde des rallyes, Valentino Rossi n'a roulé que quelques kilomètres.

"C'est un monde différent. Aujourd'hui, les gens arrivent en F1 par le karting plutôt qu'en passant par le MotoGP - explique Surtees, qui a remporté six GP de F1 - J'avais 26 ans lorsque j'ai changé de discipline et Valentino Rossi n'en a que 24 aujourd'hui,. Il pourrait toujours essayer de le faire mais je pense qu'il est plus intéressé par la conduite d'une voiture de rallye."
Aussi incroyable que cela puisse paraître aujourd'hui, c'est l'ennui qui a poussé John Surtees a combiné une carrière sur deux et quatre roues. Il avait même demandé à MV Agusta de lui permettre de rouler dans la catégorie 250 en plus des 350 et 500cc mais ils refusèrent. Le seul moyen pour John Surtees d'occuper ses week-ends de libres, c'était de se lancer dans le sport automobile: "J'étais très occupé en ce temps-là avec mes GP en 350 et en 500 et aussi en F1 avec ma Lotus durant mes week-ends de libres - se souvient Surtees - je ne pense pas avoir atteint mon meilleur niveau en tant que pilote moto et lorsque j'ai demandé à MV de pouvoir faire aussi la 250, ils ont refusé. Ils m'ont aussi interdit de rouler durant des épreuves qui étaient hors championnat. Lotus m'a donc fourni une monoplace pour faire quelques GP de F1."

Surtees a renoncé à sa carrière en deux roues à la fin de l'année 1960 après avoir remporté un septième titre mondial afin de se concentrer sur ses courses automobiles. Le passage de deux à quatre roues n'a engendré aucune crainte chez Surtees, conseillé par Geoff Duke, Mike Hailwood mais aussi par Graham Hill et Jim Clark. 'Lors de ma sixième course à Oporto au Portugal j'étais en pole-position et j'ai aussi signé le meilleur tour - se rappelle John - J'avais déjà terminé second à Silverstone, une épreuve qui se déroulait entre le GP de Belgique et d'Allemagne et que j'ai remporté dans la catégorie 500".

Malgré ses succès sur quatre roues, Surtees a toujours pensé qu'il n'avait pas terminé son oeuvre en moto et est aujourd'hui un grand supporter du MotoGP. ' Je m'améliorais toujours sur deux roues et je serais probablement resté si MV Agusta m'avait permis de disputer le championnat 250cc en plus de ceux en 350 et en 500 - continue John Surtees - ma relation avec une moto était très spéciale. J'allais parfois au-delà de la limite. Vous auriez du mal à accumuler autant d'expérience et ça m'a servi en compétition automobile".

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›