Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Pas de réussite pour Yamaha sous le soleil anglais

Pas de réussite pour Yamaha sous le soleil anglais

Pas de réussite pour Yamaha sous le soleil anglais

Avec deux pilotes parmi les cinq premiers sur la grille de départ, Yamaha avait de bonne raison d'être confiant quant à la conquête d'une place sur le podium du GP de Grande-Bretagne. Carlos Checa avait mené une bonne partie de la course il y a douze mois alors que son équipier Marco Melandri (qui était parti de la première ligne) avait gagné la course en 250cc. Alex Barros fut lui aussi très rapide par le passé. La dernière fois que Yamaha a totalement dominé ce GP, c'était en 1998 lorsque Simon Crafar battit Mick Doohan sur le circuit dessiné dans le parc de Donington.

Malheureusement, le soleil et la chaleur allaient être un avantage supplémentaire pour les Honda et toutes les Yamaha ont vu leur espoir se briser. Checa a été obligé de prendre large dans les Esses lorsque Melandri est tombé alors qu'il était quatrième. L'Espagnol a néanmoins réussi à terminer cette course à la sixième place. Pour sa part, Barros n'a même pas pu prendre le départ de cette course après un accrochage Yukio Kagayama lors du warm-up durant lequel il s'est cassé la main. Le Brésilien et le pilote invité japonais se sont mal compris au freinage. Barros s'est cassé un os métacarpien à la main droite et il a donc déclaré forfait pour cause de blessure, ce qui ne lui était pas arrivé depuis dix ans.

"Durant le warm-up de ce matin, Kagayama a manqué son freinage à la fin de la ligne droite et m'a touché alors que je revenais sur la piste - raconte Barros - j'ai été voir le Docteur Costa après l'accident et il m'a dit que je m'étais cassé le cinquième os métacarpien de la main droite et il m'était donc impossible de rouler ce dimanche. Il a protégé ma main dans un bandage court afin que je ne perde pas trop de force musculaire à l'avant-bras. Il m'a demandé de bouger autant que possible mon bras pour accélérer le processus de calcification. Je devrai retourner chez le docteur Costa d'ici une dizaine de jours et il me dira si je pourrai rouler lors du prochain GP d'Allemagne. Je suis très déçu car c'est la première fois depuis 1992 (Magny-Cours) que je ne peux pas participer à une course pour cause de blessure."

Cela ne s'est pas beaucoup mieux passé pour Olivier Jacque, l'équipier de Barros, qui a chuté dans le virage de Melbourne à la mi-course. "Le départ de la course fut difficile. J'étais coincé derrière Bayliss et j'avais des difficultés à trouver mon rythme avec mon réservoir plein - déclare le Français - vers la mi-course la moto était plus facile à piloter et j'attaquais très fort pour doubler Checa. Malheureusement pour moi, j'ai accéléré trop tôt à la sortie d'un virage et je suis tombé. J'ai tapé le bitume avec mon casque très violemment et j'ai des vertiges. Je suis aussi blessé à mon gros orteil mais je pense que tout ira bien pour le GP d'Allemagne."

Melandri a été l'auteur d'une belle performance puisqu'il était troisième sur la grille de départ, sa meilleure position depuis le début de la saison. Mais son erreur dans le Fogarty's Esses lui a fait perdre une bonne partie de ses espoirs: "J'ai fait une petite faute dans le troisième tour - affirme-t-il - j'avais des difficultés avec le réservoir plein car cela perturbait le comportement de l'arrière de la moto. J'ai probablement freiné un peu trop tard et je pense que ma roue avant a roulé sur la ligne blanche. Je suis très déçu car j'allais très vite et je pensais vraiment avoir une chance. Que puis-je dire? Au moins j'ai vu que je pouvais faire de très belles choses en course."

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›