Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Après une première décevante, Chris Burns a les yeux rivés sur le Sachsenring

Après une première décevante, Chris Burns a les yeux rivés sur le Sachsenring

Après une première décevante, Chris Burns a les yeux rivés sur le Sachsenring

Le britannique Chris Burns se prépare pour sa deuxième apparition dans le championnat du monde MotoGP, après une première sortie plus que décevante, dans son épreuve nationale. Le natif de Newcastle avait impressionné tout le week-end, parvenant à qualifier son antique Yamaha ROC deux-temps au 22ème rang, pour finalement tomber dans le deuxième tour de course. Cette mauvaise chute a coûté à Burns une clavicule fêlée et une fierté blessée, mais il espère être de retour aux affaires dès la prochaine manche de la saison, dans un peu plus d'une semaine, au Sachsenring.

« Je suis vraiment déçu d'avoir chuté aussi vite pour mes débuts en MotoGP », confiait Burns, qualifié à moins de quatre secondes de Max Biaggi, auteur de la pole. « J'avais pris un départ correct. Je m'étais rapidement mis sur ma ligne mais je l'ai perdue à la sortie de Coppice. Le moteur a eu des ratés et la puissance est brusquement passée. Elle a allumé le pneu arrière et je me suis retrouvé par terre. Mon casque est mort, complètement détruit et je me suis blessé à la clavicule. Elle n'est pas complètement cassée et je vais suivre un traitement au laser cette semaine. C'est la cinquième fois que je me fais mal à la clavicule mais je serai prêt pour l'Allemagne. »

Impressionnant pour ses débuts, Burns rappelle qu'il n'a pas encore tout montré, ayant besoin de retrouver ses marques après avoir manqué les sept premières courses de la saison. « Ce week-end, pour mon GP, je m'attendais à beaucoup mieux mais, au moins, je cours », expliquait-il. « Je suis sur la grille, je travaille bien avec l'équipe et nous faisons de notre mieux avec la machine que nous avons. Peut-être que nous pourrons retrouver rapidement notre quatre-temps. »

Patron de l'équipe, Peter Clifford, dont le deuxième pilote David De Gea s'est sorti indemne d'un gros highside en qualification, soulignait qu'il ne mettrait aucune pression sur Burns après un premier week-end difficile pour l'équipe Harris. « Ca reste du plaisir jusqu'à ce que quelqu'un soit blessé. Nous avons de la chance parce que la fracture de Chris et la chute de David auraient pu être bien pires. Nous savons que nous avons beaucoup de travail à faire sur les motos avant l'Allemagne, mais nous savons ce que nous devons faire. Chris est impatient de piloter au Sachsenring, mais nous ne le bousculerons certainement pas. »

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›