Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Christian Gemmel veut continuer à progresser, dans son Grand Prix

Christian Gemmel veut continuer à progresser, dans son Grand Prix

Christian Gemmel veut continuer à progresser, dans son Grand Prix

Le championnat du monde 250cc a connu plusieurs grands pilotes allemands, tels que Anton Mang, Ralf Waldmann, Dieter Braun, Werner Haas, Helmut Bradl, Reinhold Roth, ou encore Martin Wimmer. Tous ont bâti, ces vingt dernières années, une solide réputation à leur pays dans la catégorie intermédiaire. Néanmoins, depuis la retraite de Waldmann, les fans allemands attendent patiemment leur nouveau héros, et celui-ci pourrait bien être le jeune Christian Gemmel. A 22 ans, il fait tout juste ses armes dans le championnat du monde, après trois années sur la scène européenne. Ses débuts sont discrets, mais prometteurs. Son meilleur résultat reste sa huitième place à Assen, mais il a marqué des points dans quasiment toutes les courses qu'il a terminé, sauf deux.

"Je connais la plupart des circuits grâce au championnat européen et je suis dans cette équipe depuis plusieurs années. Même si je suis un rookie, tout n'est pas complètement nouveau pour moi, et c'est un plus", expliquait Gemmel, pilote de l'équipe Kiefer Castrol-Honda. "Je dispose d'une Honda ‘kittée', donc je n'ai pas la pression de devoir me battre en tête du peloton. Pour moi, comme pour l'équipe, cette saison est une année d'apprentissage dans le championnat. Je suis agréablement surpris par mes résultats mais je ne m'emballe pas parce qu'il me reste encore beaucoup à apprendre."

Gemmel porte tous les espoirs d'une nation, ce week-end, en 250cc, mais maintient qu'aucune pression ne pèse sur ses épaules. "Ce sera chouette de courir devant mes supporters mais, vraiment, ce n'est qu'une course de plus, une nouvelle opportunité d'apprendre. J'ai couru ici, avec une wildcard, il y a deux ans et j'avais fini 17ème, donc je devrais pouvoir progresser et, au moins, ramener quelques points."

Concernant le championnat du monde, en général, et ses propres attentes pour l'avenir, il ajoutait, modestement : "Il y a quelques gars impressionnants, en particulier Manuel Poggiali, même si je dois avouer que son attitude en dehors de la piste n'est pas aussi bien que son pilotage. Je suis encore bien loin de lui et des autres meilleurs pilotes. Je sais que je suis le seul à pouvoir changer ça, en apprenant et en progressant régulièrement. J'arriverai, ainsi, peut-être, à démontrer aux gens que je mérite une machine capable de disputer la victoire et le titre."

Tags:
250cc, 2003, Cinzano Motorrad Grand Prix Deutschland

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›