Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Ducati, de plus en plus fort

Ducati, de plus en plus fort

Ducati, de plus en plus fort

Initialement, il était seulement question de progresser et de s'établir. Mais, après avoir surpris tout le monde par un podium dès sa toute première course, l'équipe Ducati s'est imposée comme l'une des figures majeures du championnat.

Loris Capirossi et Troy Bayliss se sont tous deux placés parmi les trois premiers (cinq fois en neuf courses), et ‘Capirex' a offert aux Italiens une victoire mémorable au GP de Catalunya, au mois de mars.

Les machines rouges sont maintenant devenues des prétendantes régulières au podium, faisant presque oublier qu'elles n'ont qu'une demie saison en MotoGP derrière elles, mais éclipsant les efforts d'Aprilia, Suzuki et Kawasaki. Elles ont atteint un tel prestige que la rumeur, probablement pas si éloignée de la vérité, circule, dans le paddock, que Ducati courtiserait le champion du monde Valentino Rossi.

Sur le Sachsenring, Ducati a décroché un nouveau podium, grâce à la course solitaire de Troy Bayliss au troisième rang, et a confirmé son potentiel sans cesse grandissant avec la solide quatrième place de Capirossi. Ces résultats sont d'autant plus satisfaisants que les Desmosedici n'avaient jamais posé les roues sur le Sachsenring. Dans l'équipe, seul Capirossi connaissait les courbes du circuits allemand et il a prouvé que Ducati ne se résumait pas à une simple pointe de vitesse.

L'Italien avait, pourtant, chuté au warm-up et bien failli rejouer le scénario ‘boule de feu' proposé par Colin Edwards lors des essais du vendredi. Au guidon de sa deuxième machine, Capirossi, remonté, est sorti vainqueur d'une belle bagarre avec Nicky Hayden, pour la quatrième place. Devant eux, Bayliss voyait Biaggi chuter de manière spectaculaire, lui ouvrant ainsi les portes du podium, aux côtés de Valentino Rossi et Sete Gibernau.

« Je suis si heureux ! », souriait Corrado Cecchinelli, directeur technique de l'équipe. « Monter sur le podium sur un circuit que nous découvrions et que tout le monde présentait comme défavorable à notre machine, c'est fantastique. J'espère que tous nos ‘mauvais' circuits nous sourirons autant, à l'avenir ! »

Pour ne rien enlever à ce ‘respectable' début de saison, l'équipe peut se féliciter des quatrième et cinquième positions de Capirossi et Bayliss au championnat. Ducati est la seule équipe à placer ses deux pilotes aussi haut dans la hiérarchie et, avec seulement deux hommes (contre les quatre, voire cinq de Yamaha), il occupent la deuxième place du classement constructeurs.

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›