Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Pas de pilotes MotoGP à l'arrivée des Huit Heures de Suzuka

Pas de pilotes MotoGP à l'arrivée des Huit Heures de Suzuka

Pas de pilotes MotoGP à l'arrivée des Huit Heures de Suzuka

De l'huile répandue sur la piste, dans le premier tour, a provoqué la confusion aux Huit Heures de Suzuka, dimanche, plusieurs favoris chutant, offrant ainsi la victoire à la paire Yukio Nukumi – Manabu Kamata, inconnue jusqu'alors. Nicky Hayden et Ryuichi Kiyonari se sont vu éliminés dans le deuxième tour, le jeune américain étant parti à la faute. Après une heure d'intervention de l'équipe sur la machine, Kiyonari avait pu reprendre la course mais s'est vu présenter le drapeau noir, parce que la moto avait été ramenée dans les stands par une dépanneuse.

« Quand j'ai attaqué mon deuxième tour, il n'y avait, dans la ligne droite, aucun drapeau signalant la présence d'huile », expliquait Hayden. « Je l'ai vue en entrant dans le premier virage mais c'était trop tard, la moto avait déjà commencé à glisser. Je ne pouvais plus rien faire. Si je l'avais vue plus tôt, j'aurais pu ralentir. Tout s'est terminé après un seul tour et je suis vraiment désolé pour toute l'équipe qui avait travaillée si dur. »

Tady Okada, également pilote Honda, qui courait avec le cousin de Daijiro Kato, Chozun Kameya, et le pilote Suzuki Atsushi Watanabe, sont également tombés. Une bonne partie des équipes a alors réclamé le drapeau rouge mais le directeur de course a opté pour une intervention de la voiture de sécurité. Celle-ci est restée en piste une vingtaine de minutes, laissant le temps à la dépanneuse de charger les machines accidentées, contre la volonté des pilotes, et de les ramener dans les stands. Cette action a déclenché une polémique, ajoutant un peu plus de confusion à l'épreuve. Okada était furieux après le personnel du circuit en poste à l'endroit de l'accident. « Je suis vraiment en colère après ce qui s'est passé », confiait le vétéran des GP. « Les commissaires de piste ont mis les motos sur la dépanneuse pour rentrer aux stands. Nous savions que ça poserait problème. »

Tohru Ukawa avait mené une bonne partie de la course mais n'a pu égaler le record de quatre victoires, après que son équipier Hitoyasu Izutsu ait chuté à l'épingle. Nukumi et Kamata se sont ensuite acheminés tranquillement vers le succès, après 212 tours, précédant les pilotes Yamaha Shinichi Nakatomi et Waturu Yoshikawa. La paire Honda Shinichi Itoh et Takeshi Tsujimura complète le podium.

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›