Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

De nouveaux ‘essais' pour le V5 Proton à Brno

De nouveaux ‘essais'  pour le V5 Proton à Brno

De nouveaux ‘essais' pour le V5 Proton à Brno

Le GP de République Tchèque a marqué un nouveau pas en avant dans le programme de développement du nouveau quatre-temps de l'équipe Proton KR. Mais le rapide circuit de Brno n'a offert aux pilotes et aux ingénieurs qu'un double abandon en guise de récompense, après des semaines de travail acharné. Le jeune prototype a néanmoins réalisé des progrès sensibles.

Nobuatsu Aoki a été contraint à l'abandon dans le onzième des vingt-deux tours de course, tandis que son équipier ne pouvait tenir qu'un tour de plus avant de rejoindre les stands à cause d'un manque de grip à l'arrière. Ce sont des problèmes d'alimentation d'essence qui ont eu raison d'Aoki.

Alors que l'équipe tentait de se remettre de cette déconfiture, les ingénieurs étudiaient les données pour comprendre ce qui s'était passé. Ils ont alors pu constater les progrès de leur machine, notamment au-niveau de la fiabilité du moteur, de la distribution des gazs et de la gestion du frein moteur. Comme l'expliquait Kenny Roberts, Proton teste plus qu'elle ne court et chaque nouveau GP fait avancer le projet, transformant le prototype en moto compétitive.

« J'utilisais mon deuxième moteur et je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé », expliquait McWilliams. « Il perdait de la puissance et je n'étais pas vraiment en course, naviguant aux alentours de la 22ème position. J'étais de plus en plus lent à chaque tour. Le manque d'adhérence de l'arrière était le problème majeur. J'ai pensé que c'était de l'huile qui coulait sur le pneu arrière, ce qui est toujours un peu inquiétant. A la fin, je ne voyais plus vraiment de raison de continuer. »

Nobuatsu Aoki a également dû renoncer. « Je suis rentré dans les stands après le tour de formation mais c'était prévu. L'équipe voulait vérifier quelque chose sur le nouveau système de gestion moteur. Quand la course est partie, j'ai eu des problèmes de pompe à essence dès le premier tour. Je me demandais si je devais abandonner ou non mais j'ai décidé de continuer encore un peu. A la fin, je perdais de la puissance donc je suis rentré. Juste avant, la roue arrière s'était bloquée, me faisant sortir de la piste. »

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›