Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Poggiali n'est pas satisfait, même s'il a conforté son avance

Poggiali n'est pas satisfait, même s'il a conforté son avance

Poggiali n'est pas satisfait, même s'il a conforté son avance

Troisième à Brno, derrière Randy De Puniet et Toni Elias, Manuel Poggiali n'a plus goûté à la victoire depuis cinq Grand Prix. Néanmoins, la sixième place de Fonsi Nieto, son plus proche rival au titre, a permis à l'ancien champion du monde 125cc de porter son avance à neuf points, avec six épreuves encore à disputer. Malgré tout, Poggiali refuse toujours de parler du titre, pour sa toute première saison en 250cc, et préfére largement revenir sur la bagarre l'ayant opposé à Toni Elias et Randy De Puniet dans le tout dernier tour de course.

« Le dernier tour a été génial mais également dangereux », commentait Poggiali, impliqué dans sept manoeuvres de dépassement avec le Français et l'Espagnol, dans le dernier tour. « Je voulais la victoire mais il est difficile d'y arriver quand vous devez vous montrer prudent parce que les autres pilotes vous prennent pour une quille ! Je pense qu'Elias n'a pas été correct et que ses manoeuvres étaient trop agressives. Nous avons tous les deux failli tomber à plusieurs reprises. J'espère marquer plusieurs points dans les prochaines courses et le battre à Estoril. En plus, je connais déjà le circuit portugais parce que nous y avons fait des essais cet hiver. Comme toujours, je ne veux pas parler du titre. Ce n'est pas mon objectif. »

« Je me sens plus reposé maintenant parce qu'après le Sachsenring j'étais un peu fatigué. J'ai dormi, j'ai pris du plaisir, tout en continuant à m'entrainer. Je suis maintenant prêt pour la dernière partie de la saison qui s'annonce très serrée. Après le Portugal, nous nous envolerons pour le Brésil, le Japon, la Malaisie et l'Australie, puis retour en Espagne, à Valencia. Avec autant de choses à faire en si peu de temps, nous devons mettre à profit le temps libre que nous avons habituellement quand nous restons à la maison après chaque course donc je me sentirai bien plus détendu. Si j'arrive à me concentrer les prochaines courses seront plus faciles. »

Tags:
250cc, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›