Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Cinq pilotes peuvent prendre la tête du championnat au Portugal

Cinq pilotes peuvent prendre la tête du championnat au Portugal

Cinq pilotes peuvent prendre la tête du championnat au Portugal

Le championnat du monde 250cc s'annonce comme l'une des saisons les plus serrées et les plus passionnantes de l'histoire, les cinq premiers pilotes se tenant en 19 points, à six courses de la fin. Après dix GP, Manuel Poggiali a toujours l'avantage, depuis le Japon, mais quatre de ses poursuivants se sont imposés dans les cinq dernières épreuves, resserrant ainsi le peloton de chasse. Le parcours de Poggiali à Estoril est mitigé, avec un abandon en 2000, en 125cc, une victoire l'année suivante puis une chute l'an passé, après s'être élancé du fond de la grille.

Fonsi Nieto a de meilleurs souvenirs de ce circuit, sur lequel il a vécu l'une de ses plus belles courses, l'an passé. Sous la pluie, il était venu dominer, de quelques dixièmes de secondes, le futur champion Marco Melandri, après avoir chuté. L'Espagnol est actuellement deuxième, à neuf poins de Poggiali, malgré sa sixième place en République Tchèque.

Le régulier Roberto Rolfo, seul pilote à avoir inscrit des points dans chaque manche de la saison, n'est qu'à un point de Nieto mais reste sous la menace de l'imprévisible Randy De Puniet, quatrième à cinq points. De Puniet revient en grande forme après s'être blessé à Assen et est sur une courbe ascendante. Sur les trois dernières courses, il a terminé huitième, troisième puis, finalement, premier à Brno. Décidé à bien se relancer dans la course au titre, il va lui falloir se montrer plus régulier dans les six dernières épreuves de la saison.

Après s'être âprement battu, à Brno, avec Poggiali, pour la deuxième place, Toni Elias visera, ce week-end, la première place. Le jeune espagnol a retrouvé des couleurs après une baisse de régime consécutive à ses deux victoires à Jerez et au Mans. Il s'est ainsi réaffirmé comme un sérieux prétendant au titre, avec seulement quatre points de retard sur De Puniet. Tout comme les quatre pilotes qui le précèdent, Elias pourrait quitter le Portugal aux commandes du championnat.

Tags:
250cc, 2003, Grande Premio Marlboro de Portugal

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›