Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le MotoGP est au Portugal pour la onzième manche

Le MotoGP est au Portugal pour la onzième manche

Le MotoGP est au Portugal pour la onzième manche

Le Championnat du monde de MotoGP du Monde a pris ses quartiers à Estoril, petite ville côtière du Portugal et le point le plus à l'ouest de l'Europe. Le prétendant au titre Sete Gibernau, était d'humeur détendue après avoir fait une petite croisière autour du port voisin d'Alcantara. Il était accompagné par ses amis Marco Melandri, Alex Barros et Makoto Tamada, pensant probablement à son futur duel avec le leader du championnat: Valentino Rossi. Ce duo est quasiment inséparable depuis deux mois. Entre deux courses stupéfiantes au terme desquelles ils n'ont été séparés que par un dixième de seconde, ils ont même passé leurs vacances ensembles à Ibiza. L'Espagnol l'a emporté au Sachsenring en juillet mais l'italien a rétabli son autorité à Brno, fixant son avance au championnat à 34 points. Le Champion du Monde est conscient de l'importance de la course de ce week-end, la dernière course en Europe avant que tout le monde s'en aille batailler au Brésil, au Japon, en Malaisie et finalement en Australie.

"J'ai beaucoup apprécié mes vacances mais maintenant il est temps de retourner au boulot," déclare Rossi qui est revenu à des cheveux bruns après la tignasse rouge qu'il avait à Brno. "Il y a plusieurs grosses courses à disputer sur des circuits que j'aime et je suis prêt ou du moins, j'espère l'être. Les quatre courses loin de l'Europe vont être dures pour tout le monde et il est donc important de quitter le Portugal avec un bon résultat. La piste d'Estoril n'est pas celle que je préfère mais j'ai déjà fait de belles courses ici, particulièrement en 2001 lorsque j'ai gagné celle des 500cc et aussi l'année dernière sous la pluie. J'espère que nous aurons du beau temps ce week-end. Le vent est toujours un problème ici mais s'il ne pleut pas, alors c'est bien".

C'est la fin de l'été mais la température était encore de 28º C cet après-midi et les prévisions météorologiques sont positives: la pluie n'est pas annoncée pour ce week-end. Cependant, la proximité de l'océan Atlantique rend les prévisions... imprévisibles, comme nous l'explique Olivier Jacque, l'ancien champion du monde des 250cc: "la brise de mer dépose un film d'humidité et le sel graisse la surface de la piste et la rend très glissante. C'est problématique, notamment lors des deux premières séances d'essais, avant que les motos ne rendent la trajectoire sèche. Le vent se lève à 14h00, juste au moment de la course! En 2000, lorsque j'ai gagné la course des 250cc, le vent était si fort que ma moto se "tordait" dans la ligne droite. Avec le moteur à quatre temps, qui est plus lourd, j'ai bon espoir que cela ira mieux".

Tags:
MotoGP, 2003, Grande Premio Marlboro de Portugal

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›