Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Fortunes opposées pour McCoy à Estoril

Fortunes opposées pour McCoy à Estoril

Fortunes opposées pour McCoy à Estoril

Garry McCoy a quitté Estoril, lundi matin, avec des sensations différentes de celles qu'il a eues sur ce même circuit trois ans plus tôt. L'Australien s'était emparé de la victoire, en 2000, pour sa première apparition en MotoGP sur le circuit portugais. Dimanche, il était tout proche de se faire prendre un tour par les leaders, avant de finalement rentrer abandonner. Cruelle illustration d'une saison bien difficile pour Garry, qui rencontre toutes les peines du monde à rendre sa Kawasaki Ninja ZX-RR compétitive, pour sa première année au guidon d'une quatre-temps.

"Il ne restait que quelques tours quand un grand jet d'eau, sorti de sous la bulle, m'a aspergé. Je n'étais pas certain de l'endroit d'où il venait », explique McCoy. « La température paraissait bonne mais j'ai pensé que l'eau pourrait couler sur les pneus. La meilleure idée était d'arrêter. C'est une grosse différence par rapport à il y a trois ans, quand j'ai gagné ici. Ne pas terminer est difficile à digérer. L'équipe a travaillé dur tout le week-end mais nous avons eu quelques problèmes et, en course, j'ai manqué de grip arrière quasiment dès le départ. Le même pneu avait bien marché en essais mais je n'ai jamais vraiment pu rouler. Je déteste ne pas finir. Par chance, Rio voudra peut-être nous sourire».

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›