Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le circuit Nelson Piquet accueille le carnaval du MotoGP au Brésil

Le circuit Nelson Piquet accueille le carnaval du MotoGP au Brésil

Le circuit Nelson Piquet accueille le carnaval du MotoGP au Brésil

Le paddock du championnat MotoGP vivait au rythme de la samba, aujourd'hui, équipes et pilotes défaisant malles et autre caisses afin d'être prêts pour la première de leurs quatre courses ‘lointaines', sur le circuit Nelson Piquet, à Rio de Janeiro. Le champion du monde en titre, Valentino Rossi, habitué à faire la fête à Rio, après y avoir décroché deux de ses quatre titres mondiaux, était déjà d'humeur joyeuse. L'Italien est, en effet, arrivé avec les cheveux teints aux couleurs vertes et or du drapeau brésilien. Rossi, qui s'est imposé lors de ses cinq dernières apparitions sur ce circuit, toutes catégories confondues, reconnait que la course de ce week-end aura une importance toute particulière dans sa carrière, sur une piste devenue fétiche pour lui.

« Quand j'ai roulé ici pour la première fois, en 125, en 1996, je suis tombé trois fois et je me suis dit ‘je hais ce circuit' », confiait Rossi. « Après ceci, il m'a beaucoup plus souri et j'y ai eu de très bonnes courses. J'ai remporté ma première course ‘sèche' sur une 500, ici, en 2000, et ç'a été un moment crucial pour moi parce que j'ai finalement appris à adapter mon pilotage et, après, j'ai été capable d'aller vite quasiment tout le temps. Maintenant, j'aime ce circuit et j'y ai des souvenirs très spéciaux, particulièrement mon sacre dans le championnat du monde 250 en 1999 et celui sur quatre-temps l'an passé. »

Rossi ajoutait que ses très médiatiques négociations avec Honda n'avaient pas progressé depuis le dernier GP, à Estoril, il y a deux semaines. Il préférait insister sur le fait que son attention restait concentrée sur les cinq dernières épreuves du championnat. « J'espérais régler la question le mois dernier mais ça n'a pas été possible et, maintenant, je dois me focaliser sur la compétition. J'ai 46 points d'avance au championnat, ce qui est beaucoup, mais il nous reste cinq courses importantes à disputer et je dois me concentrer dessus. »

Le pilote brésilien Alex Barros a confirmé sa participation devant ses supporters locaux, malgré certaines rumeurs prétendant qu'il déclarerait forfait à cause de sa blessure à l'épaule. Le vétéran a reconnu ne pas être en pleine forme mais n'en espére pas moins voir la roue tourner, ce week-end. « Cette saison a été malchanceuse pour moi, depuis la première course je n'ai jamais été à 100% et j'ai toujours besoin d'injections anti-douleur avant chaque course. La Yamaha n'a pas été développée aussi rapidement que les Honda et les Ducati, donc j'espère qu'ils auront quelques beaux cadeaux pour nous dans les dernières courses et que nous pourrons terminer la saison sur une note positive. C'est un week-end spécial pour moi, devant mes supporters, et ce serait le moment idéal pour retourner cette saison. »

Carlos Checa, lui-aussi pilote Yamaha, partageait l'optimisme de Barros, déclarant que la YZR-M1 commençait à réduire l'écart avec ses adversaires et qu'elle convenait bien au rapide et bosselé circuit de Rio. « Dans les deux dernières courses, le moteur a beaucoup progressé et je pense qu'il a maintenant atteint le niveau nécessaire », expliquait Checa, qui avait terminé deuxième il y a deux ans et avait chuté la saison dernière, alors qu'il était en tête. « Maintenant, nous devons nous pencher sur le châssis et trouver de bons réglages pour ce circuit, le plus tôt possible. Un bon équilibre est la clé sur ce circuit et, si nous le trouvons rapidement, nous avons une chance d'être compétitif».

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›