Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Toni Elias prend le championnat course après course

Toni Elias prend le championnat course après course

Toni Elias prend le championnat course après course

Il y a deux saisons, alors qu'il était en bagarre avec Manuel Poggiali pour le titre 125cc, Toni Elias avait ruiné toutes ses chances en chutant à Motegi, après seulement quatre tours de course. L'année suivante, il a décroché, sur cette piste, sa toute première victoire en 250cc, après un haletant duel avec Marco Melandri. Et il devra réaliser une aussi bonne performance, ce week-end, s'il veut récupérer les précieux points qu'il a laissé filer à Rio, la semaine dernière, en tombant dans le dernier tour. Alors que les 25 points de la victoire sur le circuit Nelson Piquet lui auraient permis de combler l'écart avec Poggiali, Elias pointe maintenant au quatrième rang, à trente neuf points du leader. Et, malgré une saison perturbée, il reste positif et confiant pour 2004.

« Cette année a été difficile, il s'est passé beaucoup de choses imprévues et nous avons eu quelques problèmes au début. Mais ça s'est arrangé, spécialement avec Sandi, mon nouveau chef mécanicien », explique Elias, vainqueur à trois reprises cette saison. « Nous avons tout changé et j'ai maintenant tout ce dont j'ai besoin pour piloter comme je le souhaite. Nous sommes toujours en bagarre pour le titre mais je n'y pense pas. Je prends les courses les unes après les autres, et j'essaie d'empocher un maximum de points à chaque fois».

Elias admet ensuite que les trois prochaines courses seront déterminantes dans le dénouement du championnat, même s'il pense que tout se jouera lors de la dernière manche, à Valencia, chez lui. « Je suppose qu'arriver à la dernière course, à Valencia, en lutte pour le titre, mettrait les nerfs à rude épreuve. Mais il faudra d'abord arriver là-bas dans une telle position ! Ensuite, si nous le faisons, ce sera compliqué. L'avantage de courir à domicile est que les gens vous supportent et que c'est un surplus de motivation, ce qui est toujours bon. Cinq pilotes peuvent encore prétendre au titre, ce sera serré. Les écarts de points sont faibles mais ce sera dur. On verra bien».

Alors que les rumeurs l'annoncent sur le point de signer pour Honda en 2004, le jeune Espagnol a révélé que rien n'était encore arrêté, si ce n'est son désir de rester en 250cc. « Pour la saison prochaine, je n'ai déjà décidé que d'une seule chose, celle de rester en 250. Il est encore trop tôt pour savoir où », concluait-il.

Tags:
250cc, 2003, Toni Elias

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›