Achat de billets
Achat VidéoPass

Des pilotes wildcard bien décidés à créer une nouvelle sensation sur leurs terres

Des pilotes wildcard bien décidés à créer une nouvelle sensation sur leurs terres

Des pilotes wildcard bien décidés à créer une nouvelle sensation sur leurs terres

Rarement pilotes wild-card ont été plus solides qu'au Japon, comme l'indiquent leurs résultats au fil des ans. Ce week-end, un autre groupe d'espoirs japonais aura l'occasion de démontrer son talent, à l'occasion du Grand Prix Gauloises du Pacifique, deuxième épreuve accueillie par leur pays cette saison.

Il n'est pas rare de voir ces pilotes locaux créer une ou deux surprises, en asseyant quelque peu leur autorité sur leurs terres. Ce week-end, les cinq meilleurs représentants du championnat japonais tenteront de se mêler aux pilotes de pointe, engagés dans une lutte pour le titre bien indécise.

Les cinq pilotes invités se battent actuellement pour triompher dans leur série nationale, qui touchera à sa fin dans deux semaines. Tous ont déjà couru en GP.

Masaki Tokudome, 32 ans, est de retour dans le paddock, au guidon d'une Yamaha, après quatre ans d'absence. Après une première apparition en 1994, Tokudome avait été aligné par Honda dans le championnat 125cc. Il n'a, cependant, obtenu son meilleur résultat qu'en 1996, une fois passé chez Aprilia. Trois victoires avec cette machine italienne lui ont alors permis de terminer deuxième du championnat. 1999 a été sa dernière année en GP, saison passée en 250cc, avec une neuvième place pour meilleure performance.

Les pilotes Honda Hiroshi Aoyama et Yuki Takahashi viseront, une nouvelle fois, le podium. Tous deux ont fait grande impression, cette année, à Suzuka, en se disputant la deuxième place d'un GP pluvieux. Aoyama a finalement pris l'avantage, tandis que la plus haute marche du podium revenait à Manuel Poggiali. Ce sera la huitième apparition d'Aoyama, actuellement leader du championnat japonais, et la troisième de Takahashi en 250cc.

Tomayoshi Koyama a fait ses débuts cette saison, à Suzuka, et a chuté dès le premier tour, victime de problèmes moteur. Il a remporté deux courses dans son championnat national, avec Yamaha, dont une à Motegi. Choujun Kameya, autre représentant Honda, est le cousin de Daijiro Kato. Kameya prendra son quatrième départ en GP. Son premier essai, en 1997, avait été couronné d'une quinzième place, et son troisième, un an plus tard, de la treizième.

Tags:
250cc, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›