Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Hopkins fait des excuses pour la mêlée du 1er virage

Hopkins fait des excuses pour la mêlée du 1er virage

Hopkins fait des excuses pour la mêlée du 1er virage

John Hopkins est à blâmer pour lincident survenu au premier virage du GP du Pacific hier à Motegi. Il est venu faire ses excuses ) Carlos Checa, Troy Baylis et Colin Edwards, pour les avoir envoyé dans le gravier après que le pilote Suzuki ait loupé son freinage. Hopkins a été plus tard sanctionné pour cet infraction au code de bonne conduite et sera privé du prochain GP de Malaisie le week-end prochain à Sepang.

« Nous avons bien roulé lors des essais et signé des temps décents tout week-end. Je voulais prendre le meilleur départ possible » expliquait lAméricain de 20 ans qui dispute sa deuxième saison en MotoGP.

« Je suis arrivé trop vite sur le premier virage et je navais nille part où aller excepté dans Checa. Je suis vraiment désolé pour lui, je men excuse, jai fait un énorme erreur. Je mexcuse aussi auprès des autres pilotes impliqués »Checa, dailleurs, ne lui en voulait pas. « Cest un peu tard pour sen prendre à quelquun.J´ai pris un bon début et je me suis retrouvé derrière Valentino Rossi. Jai alors senti un coup par derrière avec Bayliss, je pense poussé par Hopkins. Je ne comprends pas ce qui s´est produit. Je suis toutefois satisfait après tout le travail que nous avons fait ce week-end. Il n´y a pas beaucoup plus à dire ! » .

Bayliss voyait quant à lui les choses un peu différemment. « Jai pris un bon départ et cela sannonçait bien avant le premier virage. Cest alors que Hopkins a heurté Carlos et je suis passé par dessus. Je vais bien mais mon casque porte des traces du passage dans le graviers et une marque de pneus. Il y a deux solutions : rire ou pleurer et je préfère en rire ! ».

Colin Edwards a été le seul a pouvoir reprendre la course grâce à un petit coup de pouce de Bayliss. « Quand je suis arrivé au premier virage, il ny avait pas la place de tourner et jai suivi un autre pilote dans le gravier » commentait lancien champion du monde Superbike.« Ma roue arrière sest plantée dans le gravier mais par chance, mon vieux compère Troy était là pour me pousser. Il y avait trop décart pour revenir sur les autres mais jai continuer pour tester le nouveau pneu avant Michelin ».

Tags:
MotoGP, 2003, John Hopkins

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›