Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Melandri est prêt à construire sur son meilleur résultat de la saison

Melandri est prêt à construire sur son meilleur résultat de la saison

Melandri est prêt à construire sur son meilleur résultat de la saison

Marco Melandri arrive sur le circuit de Sepang, ce week-end, regonflé par son résultat de Motegi, le meilleur de sa courte carrière en MotoGP. Le champion du monde 250cc, qui dispute sa première saison dans la catégorie reine, avait pourtant été poussé hors-piste dans la mêlée du premier virage, provoquée par John Hopkins et ayant impliqué Troy Bayliss, Colin Edwards et Carlos Checa. Retombé au dix-neuvième rang, le pilote Fortuna Yamaha s'est rapidement frayé un chemin à travers le peloton, reprenant dix places en quatre tours. Il s'est ensuite défait d'expérimentés adversaires pour finalement s'emparer de la cinquième position.

« J'ai assez bien démarré mais j'ai été poussé dehors », expliquait Melandri. « J'ai vu Carlos partir large, lui aussi. J'ai eu l'impression qu'il me touchait, j'ai perdu l'arrière et ai failli tomber, puis je suis parti dans les graviers. Il m'a fallu du temps pour reprendre la piste et, ensuite, il m'a fallu trois ou quatre virages pour nettoyer les pneus. J'étais vraiment loin derrière les autres mais j'ai rapidement retrouvé le rythme. Valentino m'a passé un peu plus tard et ç'a m'a aidé à rattraper Capirossi et Barros. J'étais déçu parce que ça m'a pris beaucoup de temps de les rattraper. Je suis néanmoins assez satisfait de mon résultat, compte tenu des circonstances».

Le chaud et humide circuit de Sepang offre un nouveau challenge au jeune italien, qui connait bien cette piste mais ne l'a jamais affrontée au guidon de sa YZR-M1. « Je n'ai d'expérience sur ce circuit qu'avec une machine deux-temps. L'an passé, j'ai dû abandonner dans le premier tour, sur casse moteur. C'était ma première chance de remporter le championnat 250cc donc j'étais vraiment déçu. En 2001, j'avais piloté avec une main cassée et j'avais fini onzième ! Je pense que la quatre-temps va beaucoup glisser mais je ne sais pas vraiment ce qui m'attend. Je veux m'amuser, ici, pour réaliser le meilleur résultat possible» .

« C'est un circuit vraiment difficile à cause du climat et, pour moi, c'est la piste la plus dure du championnat », concluait-il. « Mais j'aime vraiment Sepang, même s'il est exigeant pour la moto et les pneus. Après quelques tours, les gommes souffrent. C'est un circuit très important d'un point de vue technique parce qu'il est difficile de trouver la bonne ligne. La piste est tellement large qu'il y a de nombreuses possibilités».

Tags:
MotoGP, 2003, Marco Melandri

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›