Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Kallio ravi, après un résultat historique pour KTM et la Finlande, en Malaisie

Kallio ravi, après un résultat historique pour KTM et la Finlande, en Malaisie

Kallio ravi, après un résultat historique pour KTM et la Finlande, en Malaisie

Après s'être qualifié en première ligne et s'être battu pour le podium dans le GP 125cc de Malaisie, Mika Kallio, vingt ans, avait de bonnes raisons d'être fier de son week-end, couronné d'une deuxième place finale, derrière le nouveau champion du monde Dani Pedrosa.

Le jeune Finlandais n'a cessé de progresser, au guidon de sa KTM, depuis son arrivée au sein de l'équipe autrichienne, en-milieu de saison, après le limogeage d'un Arnaud Vincent, champion du monde en titre, désillusionné. Kallio, dès sa première course, à Brno, a terminé quatrième, s'offrant son meilleur résultat, ainsi que celui de l'équipe, en GP. Depuis, le projet 125cc placé sous la houlette du renommé Harald Bartol a finalement commencé à répondre aux attentes placées en lui par les dirigeants de KTM, au début de la saison.

Sa deuxième place à Sepang était le premier podium pour KTM en course sur route (après avoir engrangé les trophées, ces dix dernières années, en motocross et rallye-raid). De nombreux pilotes de la catégorie 125cc (de plus en plus nombreux à devoir suivre les machines oranges) ont d'ailleurs déjà avoué être impressionnés par le comportement et la vitesse de la KTM.

Cette apparition sur le podium est un moment fort dans la carrière de Kallio. Non seulement c'était sa première arrivée dans le top trois d'un GP mais également la première pour la Finlande, depuis plus de vingt ans. Le dernier à y être parvenu était Johnny Wickstrom, troisième sur le circuit finlandais d'Imatra, en 1982, en selle sur une MBA.

« C'est incroyable, surtout après être arrivé chez KTM en août », confiait-il après la course. « Cette course a été très difficile, je me suis battu tout le long avec Lorenzo, sous une chaleur accablante. J'ai pris un bon départ et je savais pouvoir me battre pour le podium. Dans le dernier tour, j'ai décidé de rester derrière Lorenzo et de tenter de le passer dans le dernier virage. Et me voilà ici, sur le podium ! Je suis très heureux pour KTM. L'équipe a fait du bon boulot. »

« Ce résultat est une récompense à tout le dur travail abattu par chaque membre de l'équipe », expliquait Bartol. « Cela ne fait que dix mois que nous avons commencé à construire la nouvelle machine KTM. Mika a justifié la confiance que nous avons mise en son talent et j'espère que ce n'est qu'un point de départ, que nous allons continuer à avancer et signer d'encore meilleurs résultats».

Tags:
125cc, 2003, Mika Kallio

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›