Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le paddock pose ses bagages pour l'avant-dernière course de l'année

Le paddock pose ses bagages pour l'avant-dernière course de l'année

Le paddock pose ses bagages pour l'avant-dernière course de l'année

Le championnat du monde MotoGP a, aujourd'hui, défait ses valises pour l'avant-dernier rendez-vous de la saison, sur le circuit de Phillip Island. L'année prochaine reste toujours le sujet de multiples spéculations, le champion du monde Valentino Rossi hésitant encore devant la nouvelle proposition de Honda, avec qui il a remporté, le week-end dernier, un troisième titre consécutif. Bien que le ballet des transferts reste suspendu à sa décision, Rossi a indiqué, aujourd'hui, qu'il ne se précipiterait pas et que toutes les pistes restaient ouvertes.

« Je ne comprends pas pourquoi les autres pilotes m'attendent. Peut-être qu'ils veulent ma moto ! », s'amusait Rossi. « Je suis désolé pour eux mais ce n'est vraiment pas mon problème. C'est une situation compliquée et il me faudrait trois heures pour tout expliquer. Ca ne s'éternise pas pour des questions d'argent mais pour d'autres problèmes. Je ne pense pas que ça soit réglé ce week-end. » Interrogé sur l'éventualité d'un passage chez Ducati, Rossi répondait simplement : « C'est peut-être possible. »

Revenant sur le week-end de course, il continuait : « C'est un circuit fabuleux, différent des autres, avec ses dénivelés. Il a de longs virages incroyablement rapides, particulièrement le premier et le dernier. Je me rappelle mes premiers essais avec le V5 ici. Au bout de la ligne droite, mes pieds ont décollé des cale-pieds et je volais presque ! Nous avons eu quelques belles courses, ici, dans le passé, donc j'espère que la météo restera clémente et que nous pourrons bien nous amuser dimanche. »

Bien que le temps ait été mitigé toute la semaine, la majorité des pilotes a profité de ce répit, dans une fin de saison exigeante, pour profiter de l'un des pays à la géographie la plus variée et à la culture la plus riche. Rossi, lui-même, n'est arrivé que cet après-midi sur l'île, après avoir passé deux jours à explorer Sydney, tandis que l'agenda des autres étaient rempli de diverses activités, telles que le surf, la pêche, la plongée sous-marine et , plus curieusement, la tonte des moutons pour Carlos Checa.

Le pilote Suzuki John Hopkins était de retour, après une semaine de jet-ski à Brisbane, chez son grand ami Garry McCoy, prêt à reprendre la piste, après avoir été suspendu pour le GP de Malaisie. L'Américain avait été sanctionné suite à l'incident du premier virage, à Motegi, il y a deux semaines, lorsqu'il avait percuté Carlos Checa et Troy Bayliss. Il confiait, aujourd'hui, sa volonté de rattraper le temps perdu. « Ce week-end, je vais donner tout ce que je peux », déclarait Hopkins. « J'aime ce circuit et nous sommes venus faire des essais, ici, au début de la saison. Je vais y aller et voir ce que je peux faire. Je n'arrive pas avec la queue entre les jambes, ça c'est sûr. »

Troy Bayliss s'est mis dans l'ambiance de sa course nationale en prenant part à une grande parade Ducati, mardi, à Melbourne. L'Australien et son équipier, Loris Capirossi, ont été rejoints par près de 100 ‘Ducatistes', et ont défilé dans les rues de la capitale de l'Etat de Victoria, pour le plus grand plaisir de spectateurs captivés, dont le maire de la ville, John So. « Je dis toujours que je vais aborder cette course comme n'importe quelle autre mais, maintenant que je suis ici, je dois reconnaitre que c'est assez spécial », admettait Bayliss, vainqueur des deux courses de Superbike sur ce circuit, l'an passé. « J'ai un bon record, ici, et les Desmosedici y ont bien marché, cet hiver, donc je suis assez optimiste, même si nous devrons attendre demain pour voir vraiment où nous nous situons ».

Tags:
MotoGP, 2003, SKYY VODKA Australian Grand Prix

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›