Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Bayliss indemne, Ducati conforte sa deuxième place au championnat constructeur

Bayliss indemne, Ducati conforte sa deuxième place au championnat constructeur

Bayliss indemne, Ducati conforte sa deuxième place au championnat constructeur

Victime d'une impressionnante chute en début de Grand Prix, à Phillip Island, l'ancien champion du monde de Superbike Troy Bayliss a rapidement pu quitter l'hôpital, ne souffrant que d'une légère commotion.

Aucune fracture à déplorer pour l'Australien de 34 ans, conscient lors de son évacuation vers Melbourne.

Inquiets pour leur pilote, les membres de l'équipe n'ont pu pleinement se réjouir de la deuxième place de Loris Capirossi (le huitième trophée de la saison pour Ducati), résultat leur permettant d'assurer leur deuxième place au championnat du monde des contructeurs, pour leur toute première saison en MotoGP.

L'équipe Ducati compte, au lendemain de la 15ème des 16 épreuves de l'année, 209 points, bien loin derrière Honda mais débarrassée de la menace Yamaha, alors même qu'elle n'aligne que deux machines, qui plus est toutes nouvelles (contre cinq à Yamaha et trois ou quatre à Kawasaki). Ducati est également l'unique constructeur, autre que Honda, à avoir goûté à la victoire cette saison, lorsque Capirossi est monté sur la plus haute marche du podium en Catalogne.

« Je pense que c'est une belle performance pour notre première saison en MotoGP », commentait Livio Suppo. « J'aimerais remercier toutes les personnes impliquées pour le travail qu'elles ont abattu ces dernières années : Loris, Troy, l'équipe, l'usine et nos partenaires techniques, dont Shell Advance et Michelin. Nous abordons maintenant Valencia très motivés, en espérant bien terminer la saison. » Capirossi a décroché son cinquième podium de l'année, après s'être élancé de la deuxième place sur la grille, et a échoué de peu à rester à dix secondes de Valentino Rossi. Le champion du monde s'est, en effet, vu infliger une pénalité pour dépassement sous drapeaux jaunes, juste après la chute de Bayliss.

« Je ne savais pas vraiment ce qui se passait avec la pénalité de Rossi », expliquait Capirossi. « C'est la première fois que je me retrouve dans cette situation donc j'étais un peu perturbé par mon panneautage. Les nombres étaient corrects mais c'était difficile à comprendre parce que c'était la première fois qu'une telle chose arrivait. Nous devons également nous pencher sur cette histoire de drapeau jaune. Quand vous roulez à 300kmh avec dix autres pilotes, il est très difficile de voir un drapeau jaune agité en bord de piste. Et, même si vous voyez ce drapeau, il est difficile de freiner juste à ce moment. »

« Les premiers tours ont été très difficiles parce que tout le monde était très agressif. J'ai eu du mal à trouver mon rythme. Ensuite, quand j'ai passé Melandri pour la deuxième place, Rossi était déjà à près de six secondes et je savais que je ne pourrais pas le battre. Deuxième reste un très bon résultat pour l'équipe, particulièrement après les trois dernières courses, qui ne nous ont pas beaucoup souri. La moto a vraiment bien marché, n'étant devancée que par une Honda, donc nous sommes très heureux. A l'arrivée de la course, la première chose que je voulais savoir c'était l'état de Troy. Je suis très content qu'il aille bien».

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›