Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Alex Debón repousse son opération au lendemain du GP de Valencia

Alex Debón repousse son opération au lendemain du GP de Valencia

Alex Debón repousse son opération au lendemain du GP de Valencia

Alex Debón a décidé de retarder l'opération de sa main gauche, afin de pouvoir disputer le dernier GP de la saison, à Valencia, la semaine prochaine. L'Espagnol est arrivé chez lui, mardi, avec l'intention de passer immédiatement sur la table, afin d'être rétabli à temps pour la course, mais les examens qu'il a subi hier après-midi ont révélé que sa blessure du petit doigt s'était infectée, compliquant ainsi l'intervention, nécessitant une chirurgie plastique, une greffe de peau et un petit soutien. Il lui aurait donc été impossible de récupérer en temps voulu.

Debon s'était blessé lors d'une chute en essais, au GP de Malaisie. Il s'est rompu le tendon en deux endroits, s'est écrasé une phalange, a perdu un bout de peau et l'ongle. Compte tenu de la gravité de ces blessures, il avait bien failli rentrer chez lui sitôt la course de Sepang disputée mais avait finalement décidé de rester et de disputer le GP d'Australie. La course de Phillip Island a été une vraie torture pour Alex, qui a énormément souffert, mais son courage a été récompensé par une cinquième place, son meilleur résultat en GP.

« Je n'ai jamais autant souffert », confiait-il. « La douleur était insupportable et j'ai bien cru que je ne finirais pas la course. Vers la fin, j'ai réalisé que je pouvais accélérer un peu plus et prendre la cinquième place. Je suis vraiment heureux de ce résultat, nous avons travaillé vraiment dur et nous le méritions ».

Concernant sa blessure, l'Espagnol ajoutait : « Je voulais arriver à Valencia en ayant laissé cette blessure derrière moi mais il y a eu quelques problèmes. Je ne peux pas être opéré tout de suite et me remettre à temps pour le GP de Valencia. C'est une intervention compliquée. Il est nécessaire de reconstruire l'os et de faire une greffe de peau. Je ne pourrai pas bouger la main pendant dix à quinze jours et je ne veux pas rater la course. Au contraire, je veux y aller et bien faire, après avoir fait cinquième en Australie, dans ce qui s'est avéré de l'eau bénite ! En accord avec mon manager et le Dr Enrique Gastaldi, nous avons décidé de repousser l'opération au lundi après la course et j'essaierai aussi de faire soigner ma cheville gauche».

Tags:
250cc, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›