Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Proton en termine avec sa saison de ‘développement' mais reprendra les essais dès lundi

Proton en termine avec sa saison de ‘développement' mais reprendra les essais dès lundi

Proton en termine avec sa saison de ‘développement' mais reprendra les essais dès lundi

L'équipe Proton KR peut être, à la fois, soulagée et encouragée d'arriver à Valencia, pour la dernière course de la saison 2003.

L'écurie britannique s'est attelée, dès le mois de mars, a une tâche bien difficile, faisant rouler ses désuètes machines deux-temps, tout en se lançant dans le vaste programme de développement de son nouveau V5 quatre-temps.

De précieuses données ont pu être engrangées en deuxième partie de saison, au terme d'une laborieuse campagne, lancée au GP de France, au mois de mai, et l'équipe s'apprête à affronter les essais hivernaux, avec la conviction de développer un prototype capable de lutter aux avants-postes et de faire mieux que la onzième place décrochée par Jeremy McWilliams à Phillip Island.

Mais les troupes de Kenny Roberts n'auront que peu de temps pour se reposer, un nouveau châssis devant être testé la semaine prochaine, sur le circuit de Valencia.

« Nous attendons cette course avec impatience, afin de pouvoir passer à l'étape suivante », expliquait Chuck Aksland. « Nous testerons un nouveau carénage, destiné à la nouvelle machine, en parallèle avec l'ancien. Nous recueillerons ces informations et nous en servirons pour la machine que nous testerons au début de l'année prochaine. Quelques pièces moteur vont être redessinées, à commencer par la tête de cylindre. D'autres modifications arriveront probablement après les premières courses », continuait-il. « L'ensemble de la machine va être revu pour la version 2004, même s'il s'agira plus d'une évolution que d'une révolution ».

« Nous avons roulé avec le quatre-temps pendant six mois et nous pensons vraiment pouvoir améliorer la performance du châssis. Nous savons que nous avons besoin de plus de moteur et nous y travaillons. »

« Nous arrivons maintenant au terme d'une période très intéressante », expliquait Aoki. « Même lors des GP lointains, nous avons fait de petits progrès. Je peux vraiment les voir et je sais que l'usine a fait un très gros effort. J'ai hâte de tester le nouveau châssis, mardi et mercredi. Je pilote cette machine depuis le tout début, donc c'est vraiment spécial pour moi. Et j'espère pouvoir en poursuivre le développement. »

L'équipe doit encore confirmer son duo de pilotes pour 2004 et McWilliams ne fait aucun mystère de ses intentions.

« J'espère que ce ne sera pas ma dernière course avec l'équipe », confiait-il. « J'adorerais continuer sur ce projet. Quelques-unes des courses outre-mers ont laissé entrevoir de belles promesses, ce qui a attiré mon attention. Valencia est un circuit ‘stop-start', ce qui est assez difficile pour nous. Nous n'avons aucun problème à freiner la moto et à l'inscrire dans les virages, mais nous sommes handicapés par notre vitesse en sortie. Il nous faut un peu plus de rugissement ! Motegi a les mêmes caractéristiques et je suis sûr que nous aurions pu y inscrire des points, sans un problème de frein. Après un coup de boost en Australie, je veux à nouveau finir dans les points ».

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›