Achat de billets
Achat VidéoPass

Premiers tours de roues d'Edwards au guidon de la RC211V à Catalunya

Premiers tours de roues d'Edwards au guidon de la RC211V à Catalunya

Premiers tours de roues d'Edwards au guidon de la RC211V à Catalunya

Colin Edwards a enfourché, pour la première fois, la Honda RC211V, mardi, au cours d'une séance d'essais privés sur le circuit de Catalunya. Sous le soleil espagnol, et des températures avoisinant les 22°C, l'ancien champion du monde de Superbike, nouvel équipier de Sete Gibernau chez Honda Telefonica Movistar, n'a piloté la machine qu'une demi journée mais n'a pas manqué de lancer un avertissement à Valentino Rossi, dont la signature chez Yamaha cet hiver est attendue, depuis l'annonce de son départ de chez Honda.

« Elle est tellement facile qu'on a l'impression qu'elle n'avance pas, même si ce n'est évidemment pas le cas », expliquait l'Américain, parti du circuit en début d'après-midi, en direction du Texas. « L'Aprilia était brusque et pointue, mais celle-ci est douce. Elle a de la puissance partout. Vous pouvez penser à l'endroit où vous allez et non pas à l'endroit d'où vous venez, vous n'avez pas besoin de vous compliquer la vie, vous devez juste vous concentrer sur ce qui vient».

« J'ai piloté un certain nombre de machines, jusqu'ici, et, après quelques heures sur celle-ci... Je ne sais pas si quelqu'un pourra construire une moto capable de la battre. Ce n'est, évidemment, que mon opinion, mais tout parait si parfait. Il sera difficile de concevoir quelque chose capable de la battre».

Edwards, vainqueur du titre Superbike avec le constructeur japonais en 2000 et 2002, a disputé sa première saison MotoGP avec Aprilia et n'a pas caché sa satisfaction d'être de retour ‘au bercail'. « Je suppose que vous pourriez dire que j'ai mangé mon pain noir pendant un an mais maintenant je suis de retour chez Honda et j'en suis vraiment heureux. L'an passé, les circonstances ne me l'ont pas permis mais je sens maintenant que je suis sur la bonne moto et je suis prêt. L'année prochaine sera vraiment bonne et, honnêtement, je ne peux pas cacher mon enthousiasme. Je brûle d'impatience !».

Tags:
MotoGP, 2003, Colin Edwards

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›