Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Cecchinello prépare 2004, De Puniet teste à Valencia

Cecchinello prépare 2004, De Puniet teste à Valencia

Cecchinello prépare 2004, De Puniet teste à Valencia

Après la fin de la saison, à Valencia, ce week-end, l'équipe Safilo Oxydo-LCR n'a pas ralenti le rythme et Randy De Puniet a été invité à rester sur le circuit Ricardo Tormo pour y tester de nouvelles pièces pour son Aprilia. Pas de repos, non plus, pour Lucio Cecchinello, rentré à Montecarlo pour redéfinir la structure de son équipe pour la saison 2004.

« Aprilia doit configurer les nouvelles machines pour 2004. Le travail de Randy est de tester les nouvelles pièces pour le châssis et le moteur », expliquait Cecchinello. « Il a commencé à tourner mardi, et a déjà gagné quelques dixièmes sur le temps de sa pole. Il terminera jeudi. Un nouveau châssis est arrivé la nuit dernière et les mécaniciens ont passé la nuit à le régler pour que Randy puisse l'utiliser aujourd'hui (mercredi) ».

Après avoir disputé le championnat du monde 125cc avec Casey Stoner et lui-même, et le 250cc avec De Puniet, le vétéran italien doit négocier un changement de trajectoire, après avoir décidé de raccrocher le casque.

« Je ne sais pas encore comment ça va se passer, tout dépendra du budget. Ce que je peux dire, c'est que j'aimerais aligner deux pilotes en 250cc et un en 125cc, tous sur des Aprilia d'usine. Nous avons fait une proposition, dont nous avons discuté avec Aprilia et notre sponsor, mais elle n'a pas encore été acceptée. Le marché est complètement ouvert, maintenant que la saison est finie et que des pilotes comme Valentino et Toni Elias ont décidé de leur avenir. J'espère avoir bientôt des nouvelles».

Avec Masao Azuma et Emilio Alzamora, Cecchinello est l'un des trois pilotes à avoir fait sa dernière apparition en GP à Valencia, dimanche, et il reconnait avoir vécu un moment intense. « J'étais très ému après la course parce que je savais qu'une importante page de ma vie venait de se tourner. J'ai mis beaucoup d'amour et de passion dans ce sport et il m'est difficile de penser que je ne courrai plus jamais. En fait, j'ai déjà commandé de nouveaux cuirs pour les essais hivernaux, comme ça je pourrai chauffer les machines pour mes pilotes. Je deviendrais fou si je ne pouvais plus jamais monter sur une moto ! ».

Tags:
250cc, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›