Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Dani Pedrosa et une fin de saison aigre-douce en 125cc

Dani Pedrosa et une fin de saison aigre-douce en 125cc

Dani Pedrosa et une fin de saison aigre-douce en 125cc

Le jeune espagnol Daniel Pedrosa, champion du monde 125cc cette année, le deuxième plus jeune pilote de tout les temps à être titré, s'est brisé les deux chevilles lors d'une vilaine chute à Phillip Island en Australie une semaine après son sacre.

Une semaine qui a illustré parfaitement les hauts et les bas de la saison du jeune espoir avec lequel ‘motograndprix.com' à discuté à l'occasion d'une pause dans son programme de rééducation à Barcelone.

« Le voyage de retour à la maison s'est bien passé. Dans l'avion, j'avais les jambes étendues et vers le haut de sorte que le sang circule et réduise un peu le gonflement » racontait Pedrosa qui a reçu la visite des médias du monde entier à l'hôpital où il a été admis dès son retour en Espagne quelques jours avant le dernier round du championnat du monde à Valencia.

« Ils m'ont beaucoup aidé – pour aller à la salle de bains et des choses comme ça. Ils ont été tous très corrects. Ils ont vu que j'allais bien. L'opération s'est bien passée et c'est le plus important car sinon, mon rétablissement aurait été plus difficile. Il m'ont évité cela et c'est important».

« Je pense toujours à l'avenir, j'ai eu ce petit incident et je ne sais pas combien de temps cela prendra pour m'en remettre mais je prendrai le temps qu'il faut pour retrouver le niveau de forme que j'avais avant l'accident et même mieux».

« C'était plus difficile après l'accident parce qu'avant que l'ont me mette sous sédatifs, je n'étais pas vraiment conscient de ce qui se passait. Quand j'ai commencé à me remettre,j'ai pensé que c'était dommage de ne pas avoir eu le temps de célébrer mon titre mais de toute façon, je pense que je pourrai le faire bientôt ».

« La chose la plus importante cette année est que nous sommes parvenus à être couronné, c'est quelque chose que peu de gens réussissent. Je suis jeune mais j'ai évolué très rapidement, très régulièrement et toute s'est très bien organisé autour de moi. Les gens qui m'ont aidé pour en arriver là ont fait les choses parfaitement. Nous devons continuer ainsi à l'avenir et je ne pense pas que c'est un problème qui nous affectera beaucoup, juste une complication. Ceci va me rendre plus fort».

Sur l'accident lui lui-même, Pedrosa ne se souvient pas de grand chose. « Je ne me rappelle pas beaucoup de ce qui s'est produit, ce fut très soudain…j'étais entré dans le virage et juste quand j'ai touché les freins, j'ai tiré tout droit, vers la gauche et cela m'a envoyé en l'air vers la gauche. J'ai été éjecté de la moto et je ne me rappelle plus de grand chose. J'ai cependant ouvert les yeux et j'ai vu mur de pneus arriver… j'ai eu à peine le temps de les refermer avant l'impact. Quand cela s'est arrêté, j'ai ressenti la douleur et j'ai su que quelque chose était cassé ».

Pedrosa devrait être de retour au guidon au début de la nouvelle année, sous la houlette de son mentor de toujours : Alberto Puig, qui a également connu ce type de mésaventure.

« Honnêtement, indépendamment de cette infortune, c'est très important de l'avoir à mes côtés parce qu'il a beaucoup souffert, particulièrement au niveau des jambes. Il a beaucoup d'expérience et connaît beaucoup de médecins et de méthodes » explique Dani en référence aux interventions chirurgicales exigées pour que Puig sauve ses jambes après un accident à grande vitesse au Mans en 1995. « Ceci m'aide beaucoup, ne faisant aucune erreur et cela tout va bien, ainsi mon sang ne coagule pas et circule bien. Il est bien averti de la situation et je le remercie d'être rester en Australie et de me soutenir ici en Espagne».

Tags:
125cc, 2003, Dani Pedrosa

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›