Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Melandri profite de sa convalescence pour revenir sur sa première saison en MotoGP

Melandri profite de sa convalescence pour revenir sur sa première saison en MotoGP

Melandri profite de sa convalescence pour revenir sur sa première saison en MotoGP

Marco Melandri a assisté, il y a quelques semaines, au couronnement de son successeur en 250cc, Manuel Poggiali, depuis son lit d'hôpital, après avoir été opéré de l'épaule droite, à la Clinique Villa Serena, à Forli.

Après une première saison MotoGP douloureuse et difficile, l'ancien numéro un est, à nouveau, passé entre les mains des médecins et des chirurgiens, suite à une chute à Phillip Island. Désormais en convalescence, le pilote Yamaha a eu le temps de faire le bilan d'une saison 2003 décevante, bien différente de la précédente, conclue par le titre 250cc.

Dès que son épaule sera remise (son retour au guidon de la M1 est espéré au mois de janvier), Melandri rejoindra l'équipe Tech 3 et ne sera donc pas associé à son ami Valentino Rossi, venu grossir les rangs de Yamaha au sein de l'équipe Fortuna.

« Tout s'arrange doucement. Les médecins m'ont enlevé l'un des deux fils et le second le sera très bientôt. J'ai déjà attaqué la physiothérapie et, d'ici une semaine, je devrais pouvoir lever le bras à 90 degrés. Quand le deuxième fil sera enlevé et que la blessure aura cicatrisé, je pourrai commencer à aller nager à la piscine. J'ai retrouvé un bon moral parce que la douleur faiblit de jour en jour et que je sens en permanence les progrès. »

A propos de sa première année en MotoGP, chez Yamaha, voici ce que Marco avait à dire :

« Je n'ai jamais pensé que ce serait facile mais je ne m'attendais quand même pas à des courses aussi difficiles. Je pensais pouvoir trouver un bon rythme, une fois que j'aurais pris mes marques et appris à piloter les quatre-temps. Mais, en réalité, j'ai eu de bonnes sensations sur certains circuits, alors que sur d'autres je n'arrivais pas à rouler. J'ai rencontré des problèmes de réglages sur plusieurs pistes et je n'ai pas pu signer les résultats que j'espérais. »

« Dans les GP où tout s'est bien passé, je n'étais pas si loin des leaders et de mes équipiers. Le MotoGP compte de très bons pilotes et il est facile de sortir du top dix si tout ne marche pas bien. Il a été difficile de trouver les bons réglages de la moto et je dois reconnaitre que j'ai parfois baissé les bras et n'ai pas attaqué au maximum. Je ne suis pas content de cette saison mais je ne veux pas me décourager en regardant mon classement final parce que je sais que je vaux mieux. A part en Malaisie, j'ai régulièrement été dans le même groupe que Barros et Checa, deux bons pilotes avec beaucoup d'expérience et roulant sur la même machine. Mon manque d'expérience s'est fait sentir en qualifications et j'ai eu du mal à faire de bons tours. A Barcelone et au Mugello, en particulier, j'ai eu des difficultés à trouver du feeling. »

« Toute mon année a été gâchée par la chute de Suzuka parce que j'ai eu beaucoup de problèmes aux bras, au dos et au pied assez longtemps après. Vers la fin, les pièces ont commencé à s'assembler et la course en Australie a été vraiment excitante, jusqu'à la chute. »

« Le principal problème s'est retrouvé sur les circuits offrant peu d'adhérence, et il sera important d'aller en Malaisie pendant l'hiver pour faire quelques essais. Avec une base technique plus solide, il sera bien plus facile de trouver le rythme. »

Tags:
MotoGP, 2003, Marco Melandri

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›