Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Motocross et opération légère pour Nicky Hayden

Motocross et opération légère pour Nicky Hayden

Motocross et opération légère pour Nicky Hayden

Nicky Hayden n'a peut-être pas terminé sa première saison en championnat du monde comme il l'aurait souhaité (une 16ème place à Valencia après une petite chute), mais les débuts ont été plutôt encourageants pour le jeune Américain, désigné ‘Rookie de l'année' (devant Marco Melandri, Colin Edwards, Troy Bayliss, Andrew Pitt et Makoto Tamada).

Equipier de Valentino Rossi, champion du monde en titre, Hayden paraissait un peu perdu à la conférence de presse de son équipe, en mars dernier, en Catalogne, et devait supporter la large pression accompagnant le guidon le plus convoité du paddock.

Son début de saison a été discret, Nicky ayant besoin de huit courses pour entrer dans les cinq premiers (et en n'enregistrant qu'un seul abandon). Les premiers podiums sont arrivés pour les Grand Prix outre-mers, à Motegi puis Phillip Island (13ème et 15ème manches), Hayden ayant finalement trouvé ses marques et les limites de sa Honda. Une cinquième place finale au championnat (soit cinq positions de mieux que son prédecesseur, Tohru Ukawa, en 2001) et quelques excellentes performances au cours de l'année ont fait naitre de grandes espérances. Hayden est l'un des pilotes de la nouvelle vague américaine et s'est rapidement imposé comme le plus prometteur de la bande.

Hayden est maintenant rentré aux Etats-Unis, pour profiter de la trève après une longue année passée à voyager aux quatres coins du monde. Comme de nombreux pilotes, Nicky n'a néanmoins pas l'intention de se tourner les pouces et s'est rendu dans l'une des écoles de pilotage du célèbre pilote de motocross David Bailey. « Mes frères et moi sommes venus passer la journée ici pour piloter un peu et essayer d'apprendre quelque chose », expliquait-il. « J'ai pris du bon temps. David m'a appris quelques trucs mais j'ai surtout aimé entendre parler un champion. Il a dit des choses qui font vraiment réfléchir ! ».

Néanmoins, la chute de Valencia a laissé quelques séquelles. « C'a été une petite chute mais j'ai essayé de retenir la moto avec la main droite et elle est partie en tête à queue », confiait-il. « Je me suis étiré le pouce, ce qui a déchiré le ligament et cassé une petite partie de l'os. Ca ne m'a pas dérangé plus que ça, après la course, et quand je suis rentré à la maison, je me suis juste reposé. J'ai ensuite un peu repris l'entraînement, soulevant des poids et faisant du vélo et du motocross. La douleur a alors commencé à augmenter. J'ai passé des radios et je me suis rendu compte qu'il y avait un problème. Cela faisait quelques semaines que j'étais tombé, mais l'os avait bougé et il fallait le remettre en place. Maintenant, je me repose et je me sens mieux de jour en jour».

Alors que les négociations se poursuivent pour désigner son nouvel équipier au sein de Repsol Honda (déjà quittée par Jerry Burgess et quelques autres personnes clés), il reste encore à savoir si ce sera Hayden qui endossera le rôle de leader de l'usine pour 2004. La marque japonaise voit certainement en le pilote du Kentucky une future star, un peu comme Rossi, engagé en 2000, au même âge.

Tags:
MotoGP, 2003, Nicky Hayden

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›