Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Max Biaggi veut attaquer 2004 aux avants-postes

Max Biaggi veut attaquer 2004 aux avants-postes

Max Biaggi veut attaquer 2004 aux avants-postes

La large présence des pilotes MotoGP italiens au Motorshow de Bologne a permis à nombre d'entre eux d'exprimer leur opinion et leurs pronostics pour un championnat du monde 2004 qui s'annonce comme l'un des plus ouverts de ces dernières années. Marco Melandri a, ainsi, indiqué qu'il voyait Gibernau et Capirossi favoris à la succession de Valentino Rossi et, hier, Max Biaggi a modestement rajouté à la liste son nom et celui du tenant du titre. Le Romain a ensuite participé à une course de Supermotard, avant de livrer ses commentaires sur la saison à venir.

« Je suis vraiment optimiste pour l'année prochaine », confiait Biaggi. « Je pense que ce sera l'un des meilleurs et des plus disputés championnats depuis quelques années. Je crois que je ferai partie des favoris, tout comme Valentino Rossi, Loris Capirossi et Sete Gibernau. J'espère bien commencer la saison et rapidement mettre au point le matériel mis à notre disposition. Le responsable compétition de Honda, Kanazawa, a confirmé que les six pilotes officiels de l'usine recevraient le même matériel, ce qui est fondamental, notamment parce que, cette année, il y avait de grosses différences entre l'équipe HRC et les autres, surtout au-niveau des évolutions apportées en cours d'année. En 2004, cependant, il n'y aura pas de préférence. Maintenant, je suis impatient d'attaquer les essais».

« Je n'ai jamais eu peur de défier les autres », répondait-il, interrogé sur sa rivalité avec Rossi. « La compétition me stimule. Contrairement aux autres, j'ai commencé à courir très tard, à l'âge de 18 ans, avec mon père et une remorque pour transporter la moto. Sur le papier, de nombreux pilotes étaient plus forts que moi mais je réussissais à gagner et j'étais content, surtout quand la récompense était un lot de pneus neufs pour la course suivante ! Tout a ensuite été très vite. Pour être pilote, il n'est pas spécialement nécessaire de commencer jeune, même si cela parait la meilleure voie».

Biaggi s'est ensuite montré assez franc concernant l'aspect qu'il considère le plus important sur les machines de MotoGP actuelles. « L'électronique est tout. Tout est entre les mains des gars qui viennent du Japon. Ils n'ont qu'à brancher leurs ordinateurs et changer la configuration. Sans eux, la moto n'est rien. Les machines MotoGP sont l'expression totale des idées techniques qui les constituent».

Questionné sur la peur qu'il pouvait ressentir sur la moto, Max ajoutait : « Dans le monde de la compétition moto, il est rare de parler de la peur, comme pour l'exorciser. Cependant, cette année, une sirène d'alarme s'est déclenchée dans ma tête après l'accident de Kato », révélait-il.

Tags:
MotoGP, 2003, Max Biaggi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›