Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Les réactions du camp Honda après les premiers essais de Valencia

Les réactions du camp Honda après les premiers essais de Valencia

Les réactions du camp Honda après les premiers essais de Valencia

Les pilotes Honda ont effectué, hier, sur le froid circuit de Valencia, leurs derniers essais de l'année. Même si Sete Gibernau, Max Biaggi, Colin Edwards, Sete Gibernau et Makoto Tamada n'ont pu faire oublier l'absence de l'équipe championne du monde, Nicky Hayden se remettant d'une opération de la main et Valentino Rossi étant parti chez Yamaha, le travail s'est poursuivi.

Les hostilités n'ont commencé qu'aux alentours de quatorze heures, sous des températures plus accueillantes. Le meilleur temps de la journée est revenu à Gibernau, qui a bouclé une quarantaine de tours.

« Ca n'avait pas très bien commencé, à cause de la météo, mais la journée a finalement été positive », expliquait-il. « Plus que tout, nous avions besoin de nous remettre en selle, après un mois à ne rien faire. Nous testons du nouveau matériel, pour développer la machine dans la bonne direction et nous trouver à nouveau en mesure de lutter pour le titre. Aujourd'hui, nous voulions tout remettre à zéro, moi, l'équipe, la moto, et, maintenant, nous avons une bonne base de départ pour demain. Nous essayons de trouver le bon équilibre. Nous avons une réunion avec Honda et Michelin pour voir ce dont nous avons besoin demain et essayer de faire un plan ».

La deuxième sortie de Colin Edwards au guidon de la Honda a concentré les attentions. De retour chez le constructeur avec qui il a remporté deux titres de Superbike, le Texan s'est rapidement montré dans le rythme.

« J'ai travaillé sur beaucoup de choses », confiait-il. « Toutes ces machines ont des limites, il faut juste apprendre à déchiffrer le code. J'ai déjà une idée, mais pas assez précise pour sortir et claquer un temps. Nous avons tourné régulièrement dans les 34 et j'en suis assez content. Je n'ai jamais approché la limite. La piste était assez mauvaise ce matin, nous ne savions pas si le pneu allait adhérer ou pas».

Max Biaggi, qui aura, en 2004, un nouvel équipier en la personne de Makoto Tamada (même si ce dernier a testé des gommes Bridgestone et non des Michelin), a consacré la séance à travailler sur un nouveau moteur :

« Nous avions des réglages normaux pour le premier jour. J'espère que le temps sera clément pour les jeudi et vendredi. Nous avons une nouvelle configuration moteur que nous évaluons. Je n'ai pas beaucoup tourné, donc je n'ai utlisé que deux pneus arrière. Nous devons maintenant nous adapter à la nouvelle solution moteur. Demain nous devrions entamer dans de meilleures conditions et, alors, je pourrai dévoiler plus de détails. La piste était si froide qu'il était très facile de commettre une erreur en attaquant un peu trop fort. J'ai essayé de rester prudent, tout en engrangeant des données et discutant avec les mécaniciens».

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›