Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Kurtis Roberts est prêt à signer pour Proton KR

Kurtis Roberts est prêt à signer pour Proton KR

Kurtis Roberts est prêt à signer pour Proton KR

Kurtis Roberts a révélé être proche de signer un accord avec l'équipe Proton KR, dirigée par son père, pour disputer le championnat du monde MotoGP. Aucune annonce n'a été faite par l'équipe mais le plus jeune membre de la famille Roberts occupe, cette semaine, à Valencia, la selle laissée vacante par Jeremy McWilliams, parti chez Aprilia, et pense qu'un arrangement devrait pouvoir être trouvé rapidement.

« Vraiment, c'est ce que j'ai toujours voulu faire, c'est quelque chose dont je parle à mon père depuis des années », expliquait Kurtis, qui avait fait une brève apparition en catégorie reine à Sepang, il y a deux ans. Il avait chuté en qualifications et s'était blessé en course. « Le MotoGP est l'endroit où se trouver, c'est la seule série qui compte, de nos jours, il n'y a pas de comparaison. Après avoir testé la moto pendant deux jours, je pense qu'elle a beaucoup de potentiel mais il reste beaucoup de travail. D'un point de vue personnel, j'ai tourné quasiment dans les même temps que Nobu, donc je suis assez content».

Roberts a engrangé une vaste expérience dans les championnats d'AMA Supersport et Superbike, mais il confiait n'avoir jamais piloté une machine telle que le V5 990cc. « J'ai piloté beaucoup de machines production et, bien sûr, la KR3 500cc, mais cette moto ne ressemble à aucune d'entre elles. Je suppose qu'elle se rapproche d'une Supersport parce qu'elle est petite et compacte, mais l'accélération est bien plus forte. Les chronos ne sont pas là pour le prouver mais tout reste à venir. De nombreux ingénieurs travaillent sur la version 2004, à Banbury, et je suis sûr que les progrès seront conséquents».

Le championnat du monde MotoGP constitue un nouveau défi difficile pour Roberts mais, après avoir vu son père et son frère s'imposer, il est plus que prêt à le relever. « Je voulais venir en Europe depuis un bon moment, pour me faire un nom en mondial », explique t'il. « Je suis impatient de découvrir les fans, les circuits, le mode de vie...en résumé, tout».

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›