Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Colin Edwards commente ses essais de Valencia et sa deuxième sortie sur la Honda

Colin Edwards commente ses essais de Valencia et sa deuxième sortie sur la Honda

Colin Edwards commente ses essais de Valencia et sa deuxième sortie sur la Honda

Ancien champion du monde de Superbike, Colin Edwards a connu une première année difficile, avec l'équipe Aprilia. L'un des moments qu'il retiendra probablement de cette saison est celui où il s'est retrouvé en selle sur une spectaculaire boule de feu, en qualifications du Grand Prix d'Allemagne.

Maintenant de retour avec Honda, constructeur avec lequel il a remporté ses deux titres Superbike, le Texan s'est placé parmi les prétendants au podium. Une saison de découverte des circuits, et de test des pneus avant Michelin de 16,5 pouces, de plus en plus populaires chez les équipes, fait de l'Américain l'un des vainqueurs potentiels de GP, au cours d'une saison qui s'annonce comme l'une des plus disputées de ces dernières années, en catégorie-reine.

Il commente ici ses derniers essais en tant que nouvel équipier de Sete Gibernau, sa deuxième sortie au guidon de la RC211V.

« J'essaie pour l'instant de comprendre la moto et les gars de Michelin m'ont dit « quand tu seras prêt à faire quelques essais, dis-le nous ». Le dernier jour, j'ai passé 4 ou 5 pneus et je leur ai donné quelques indications », expliquait-il.

« A Barcelone, j'avais roulé avec un avant de 17 pouces et, ici, je suis passé sur un 16.5 pouces. J'ai perdu tous mes repères. Je ne savais pas vraiment ce qui se passait. Maintenant, nous avons un peu progressé en terme de réglages et ils utilisent toujours les même valves qu'à l'époque où je courais en Superbike, avec une fourche simple. J'essaie juste de retrouver un feeling et je partirai de là. »

A propos des deux pneus avant, il confiait :

« Il faut piloter différemment avec un 16.5 qu'avec un 17. J'ai roulé pendant quatre ans avec le 16.5 pouces, je sais ce qu'il faut pour le faire marcher et j'ai participé à son développement dès le début. Je préfère le 16.5 pouces. Il a quelques avantages par rapport au 17 mais lui aussi a ses atouts. Tout est affaire de compromis, c'est l'essence de la compétition moto».

« Chaque moto a son comportement particulier. J'ai l'expérience de l'Aprilia comme référence et j'essaie de comprendre celle-ci. Je ne veux pas m'emballer trop vite trop tôt et tenter de dépasser les limites. Je progresse dixième par dixième. La Honda est une machine solide mais, comme tout, elle peut s'améliorer. Je suis venu ici pour gagner. Le fait que je sois une demi-seconde derrière tout le monde m'agace ! C'est mes premiers véritables essais sur cette moto et il est maintenant temps de travailler dur».

Tags:
MotoGP, 2003, Colin Edwards

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›