Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

‘Shakey' Byrne confie ses impressions après ses deuxièmes essais Aprilia

‘Shakey' Byrne confie ses impressions après ses deuxièmes essais Aprilia

‘Shakey' Byrne confie ses impressions après ses deuxièmes essais Aprilia

Champion britannique de Superbike, Shane Byrne a réalisé, la semaine dernière, à Valencia, sa deuxième sortie au guidon de l'Aprilia, quelques jours après avoir appris qu'il ferait équipe, en 2004, avec son compatriote Jeremy McWilliams, ancien pilote de la marque.

Alors que le vétéran n'avait pu se joindre à son débutant d'équipier, Byrne a continué à se familiariser avec sa nouvelle monture, de fort belle manière. Sur les trois jours passés en selle sur la machine 2003, il a bouclé plus de 200 tours du circuit Ricardo Tormo et a fait des progrès significatifs, abaissant son meilleur chrono de deux secondes. A la fin des essais, il tournait dans les 1.35, temps suffisant pour lui assurer une place sur la cinquième ligne de la grille de départ du GP.

L'expérimenté pilote d'essais Marcellino Lucchi a travaillé sur des pièces destinées à la version 2004 du quatre-temps, tandis que Byrne a testé quelques évolutions. « Les premiers essais et les tous premiers tours sur cette machine ont été incroyables ; elle est si rapide. Mais, maintenant, je commence à m'habituer », commentait le Britannique. « La moto a bien marché à Jerez et nous avons fait quelques bons tours. Ici, nous avons eu quelques difficultés mais je connaissais le circuit, même s'il est très différent vu d'une MotoGP. Nous faisons actuellement beaucoup de modifications pour que la machine me convienne et je suis très positif. Il ne s'est pas passé une séance sans que nous essayions quelque chose de différent. Nous avons fait beaucoup de tours et j'ai réussi ce que je voulais».

Concernant sa future association avec Jeremy McWilliams, actuellement en Californie, au ranch de Kenny Roberts avec Roberts Jnr et Randy Mamola, entre autres, Byrne confiait :

« C'est un bon gars et je suis content qu'il soit mon équipier. La langue est évidemment un gros avantage et j'espère que nous pourrons travailler en étroite collaboration. Il a peut-être plus d'expérience que n'importe qui d'autre et ce sera vraiment bien pour moi, particulièrement sur les circuits que je ne connais pas».

Shakey commentait également le passage aux pneus Michelin : « J'ai roulé toute ma carrière avec des Dunlop mais Michelin est la marque dominante à ce niveau et ce changement ne me dérange pas. Je suis en MotoGP et j'ai les yeux grand ouverts pour regarder, les oreilles tendues pour écouter et apprendre. Je veux juste enregistrer un maximum de choses. J'ai déjà vu quelques trucs, simplement en observant les autres».

Les prochains essais de l'équipe Aprilia, les premiers pour McWilliams, auront lieu à la mi-janvier.

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›