Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Honda quitte Sepang, les autres continuent

Honda quitte Sepang, les autres continuent

Honda quitte Sepang, les autres continuent

Honda a remballé son matériel, aujourd'hui, après la fin de sa troisième journée d'essais sur le circuit de Sepang, laissant seules les équipes Kawasaki et Suzuki. Toutes deux poursuivront, demain, leurs programmes de développement. Une légère brise a soufflé sur le circuit, rafraichissant légèrement la température ambiante, ‘tombée' aux alentours des 32°C. La séance a été perturbée par un certains nombre d'incidents, les pilotes poussant leurs machines à la limite pour tenter de claquer un temps.

Makoto Tamada a été, bien malgré lui, le protagoniste de l'incident le plus spectaculaire, victime d'une crevaison du pneu arrière en pleine ligne droite. Le pilote Japonais a eu la chance de rester en selle et a poursuivi sa course jusque dans le premier virage, sans tomber, tandis que la gomme de son pneu Bridgestone partait en lambeaux. Il n'a pas souhaité commenté l'incident mais, alors qu'il plaisantait avec les journalistes, le soulagement pouvait se lire sur son visage.

Sa journée s'est donc achevée prématurément, ce qui a bien failli être le cas pour Sete Gibernau que des problèmes moteur ont menacé de renvoyer à l'hôtel. Parti, dans la matinée, avec un nouveau bloc moteur, il n'a pu boucler que quelques tours, moteur cassé. Sans se laisser abattre, l'Espagnol a repris la piste avec le moteur utilisé hier et s'est attaqué à son meilleur chrono.

Avec un temps de 2'02.7 s, il s'est incliné d'un souffle devant Max Biaggi. Il a, néanmoins, quitté le circuit satisfait, sachant qu'il avait dû utiliser un ‘vieux' moteur et ré-ajuster les réglages de sa machine pour effectuer quelques tests d'endurance en pneus course. Son équipier Colin Edwards n'était pas aussi content, n'ayant pu boucler que quatre tours dans l'après-midi, confessant qu'il « n'était pas dedans », ne sachant même plus quel pneu avant il préférait. De gros problèmes d'embrayage sont, en plus, venus entraver ses progrès.

Les autres pilotes Honda se sont dits satisfaits de leurs prestations. Biaggi a signé le meilleur temps et Tohru Ukawa a battu son temps de course de pratiquement 20 secondes, au terme des 21 tours de sa simulation de course. Nicky Hayden a, également, enregistré des progrès, alors qu'il se familiarisait avec les nouvelles pièces reçues pour ces essais.

Une journée de repos était initialement programmée pour les pilotes Suzuki, mais l'équipe a jugé plus profitable de tourner. Même s'ils n'ont pas bouclé autant de tours qu'à l'accoutumée, ils ont passé toute la journée sur le circuit, avec leurs deux pilotes Kenny Roberts et John Hopkins. « Nous n'avons pas réussi à régler un problème électrique sur l'embrayage et ça nous a posé des soucis tout au long de la journée », expliquait Hopkins. « Nous ne pouvons rien tester tant que ce n'est pas réglé. Nous avions eu le même problème avant Noël. Nous avons de nombreuses choses à tester mais ne pouvons rien faire. Je pense que c'est parce qu'il y a beaucoup de circuits électriques sur la moto et il est difficile de mettre le doigt sur les petits problèmes. »

Mat Mladin a même eu la chance de prendre le guidon de la GSV-R. Le champion AMA Superbike était sur place avec son équipe Yoshimura Suzuki et, après avoir discuté avec Roberts, il a pu faire quelques tours sur la machine de développement. Erv Kanemoto a été présent, toute la semaine, dans le garage Suzuki, aux côtés de Roberts, officiellement en tant que visiteur et invité du champion du monde 2000. Cela n'en suscite pas moins quelques interrogations, Roberts cherchant à remplacer son ancien chef mécanicien Bob Toomey.

Kawasaki se remettra au travail demain mais Harald Eckl parait déjà satisfait des performances réalisées jusque-là par son équipe, et particulièrement du travail de son nouveau pilote Shinya Nakano. Dans le garage voisin, Moriwaki a réalisé de gros progrès avec Andrew Pitt et a largement amélioré ses résultats de la veille.

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›