Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Gibernau vise le rôle de leader chez Honda

Gibernau vise le rôle de leader chez Honda

Gibernau vise le rôle de leader chez Honda

L'équipe HRC a achevé, jeudi, sur le circuit de Sepang, la première étape de ses essais de pré-saison. L'occasion pour Sete Gibernau de confier, pour la première fois, ses impressions sur le championnat du monde MotoGP à venir. L'Espagnol a tenu, avant tout, à remercier les internautes de www.motogp.com d'en avoir fait leur favori au rôle de pilote numéro un Honda. Il a, ensuite, accepté de parler des forces et faiblesses de ses principaux rivaux, du développement de la Honda RC211V et des grands débuts, si attendus, de Rossi chez Yamaha.

Motogp.com : Sete, les internautes du site officiel MotoGP estiment que tu devrais être le pilote numéro un de Honda en 2004. Qu'en penses-tu ?

Sete Gibernau : Wow ! Je suis ravi qu'ils croient en moi et, maintenant, il ne me reste plus qu'à leur prouver qu'ils ont raison. J'ai toujours pensé que j'avais le soutien des fans, et le fait qu'ils l'aient démontré par ce vote est fantastique. Comme je le dis, il ne tient maintenant qu'à moi de montrer à Honda que je suis celui sur qui ils peuvent compter, celui à qui ils doivent apporter leur soutien. C'est quelque chose qui se mérite mais je pense que nous avons réalisé un bon championnat, la saison dernière. Cette année, nous allons travailler encore plus dur pour répéter ceci et maintenir notre niveau au sein des équipes HRC. Mais merci à vous tous pour votre soutien !

Q : Cette attente supplémentaire placée en toi te met-elle plus de pression ? SG : Non, pas vraiment, parce que je suis le premier à me mettre la pression, et j'aime ça. La saison dernière, je me suis retrouvé, pour la première fois, régulièrement aux avants-postes et, à chaque course, on s'attendait à me voir rétrograder, ce qui n'est pas arrivé. La volonté de bien faire, et la pression qui va avec, n'a cessé d'augmenter. J'aime ça et je vais essayer de gagner la première course, puis toutes les autres. Mon objectif est de devenir le leader de l'usine, derrière l'équipe officielle Repsol Honda.

Q : A part ça, ton but va aussi être de remporter le championnat du monde ?

SG : Je vais juste chercher à bien faire mon travail, du mieux que je le peux. Je vais me concentrer sur mon équipe. Je veux me battre moi-même, parce que si je progresse – et j'ai terminé deuxième la saison dernière – alors les autres devront s'améliorer pour me rattraper. Le plus important est de savoir qui sera prêt pour la première course.

Q : Comment évalues-tu les chances de tes collègues Honda ?

SG : Max est l'un des plus redoutables, il a l'esprit de compétition... et Nicky sera peut-être au rendez-vous, un peu plus tard. Mon équipier Colin aura, probablement, besoin d'un peu de temps mais il sera là. Le truc, c'est qu'il faut être prêt dès la première course.

Q : Ceci exclut-il Valentino Rossi ?

SG : Non, Valentino reste, selon moi, l'homme à battre. Il est le meilleur pilote. Il sera parmi les trois premiers, j'en suis certain, et il se battra pour la victoire. Il a remporté toutes ces courses et ces championnats, il est normal qu'il en soit là.

Q : Ne penses-tu pas qu'il aura besoin de temps pour développer la Yamaha M1 ?

SG : La façon dont il va commencer sera importante. Chaque chute est mauvaise pour le mental d'un pilote, mais Valentino le comprend et est assez intelligent pour ne pas se laisser affecter. Alex (Barros) a tout de suite cherché le chrono, dès son arrivée chez Yamaha, la saison dernière, au lieu de pointer le doigt sur les domaines nécessitant du travail. Il est monté sur la M1 et a voulu faire ce qu'il faisait avec la Honda à la fin de la saison 2002, mais Valentino aura une approche différente. Il veut gagner des courses et il a les bonnes personnes avec lui. Ils savent ce qu'ils ont à faire. Ici, en Malaisie, par exemple, les courses font 21 tours, il ne s'agit pas de claquer un chrono. C'est ce que nous essayons de faire ici et que nous avons cherché à faire en qualifications l'année dernière. En Allemagne, je n'étais pas sur la première ligne, mais mes temps en essais étaient réguliers, j'ai fait une course solide et j'étais là, à la fin, pour tenter ce dépassement.

Q : Que peux-tu nous dire de la RC211V que tu as pilotée pour ces essais ?

SG : La moto que nous testons actuellement est, je pense, similaire à celle que Valentino utilisait vers la fin de l'année. Je ne sais pas s'il l'avait déjà à Sepang mais le fait que nous ayons battu le record du tour en course ne signifie pas forcément que nous allons plus vite. Il a remporté les courses de la fin de saison mais il a fait juste ce qu'il fallait, c'est ce qui est important. Cette moto, cependant, est un peu plus puissante, on s'en aperçoit immédiatement, elle doit prendre 500 tours supplémentaires. Elle est plus douce au freinage et au rétrogradage. C'est quelque chose que je demandais pratiquement depuis le début de la saison dernière.

Q : Et que penses-tu de la version 2004 de la machine, que Tohru Ukawa a utilisé ici ?

SG : J'ai passé quelques tours derrière Ukawa et elle est rapide, c'est certain. Je dirais qu'elle est plus rapide de 5 kmh et elle accélère bien. L'année dernière, nous avons demandé plus de travail sur l'embrayage et sur l'adhérence qu'offre la machine. Je ne sais pas si la moto d'Ukawa est celle dont nous disposerons, ou si nous n'en aurons que quelques pièces , mais après ces essais tous les mécaniciens Honda vont partir au Japon, jusqu'à nos prochains essais, dans deux semaines. Nous saurons alors quel matériel sera à notre disposition et à quel niveau seront les motos.

Q : Penses-tu recevoir le meilleur matériel de Honda ?

SG : Au départ, je pense que les six pilotes Honda partiront du même niveau qu'en début de saison passée. Ce qui se passera ensuite... je ne sais pas. Je m'attends à ce que l'équipe d'usine officielle ait un petit avantage sur nous, simplement parce que, je pense, ça fait partie des contrats qu'ils ont avec leurs sponsors.

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›