Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Rossi sous le record du tour à Sepang

Rossi sous le record du tour à Sepang

Rossi sous le record du tour à Sepang

Au terme de la troisième et dernière journée d'essais Yamaha, à Sepang, Valentino Rossi a battu son propre record du tour, n'échouant qu'à trois dixièmes du temps de la pole position qu'il avait réalisée en qualification du Grand Prix. Le meilleur chrono de Rossi, 2'02.75, reste, officieusement, le meilleur temps jamais signé par un pilote Yamaha au guidon d'une M1. Au mois d'octobre, Carlos Checa avait tourné en 2'02.885 pour se qualifier au deuxième rang, derrière l'Italien. Lundi, l'Espagnol a, une nouvelle fois, signé le deuxième temps, en 2'03.72. Les deux pilotes attendent maintenant avec impatience de faire leur retour sur le circuit Malais, dans deux semaines, pour leur prochaine séance d'essais.

« Nous avons fait du bon travail », commentait Rossi. « Les temps que nous avons signé sont bons, pour de premiers essais, mais nous nous sommes principalement penchés sur les pneus et les réglages du châssis. J'ai vraiment apprécié mes trois premiers jours avec Yamaha, je suis très heureux. Il reste du travail à faire sur le moteur et nous continuerons dans ce sens».

Checa a mis à profit ces essais pour évaluer des pneus avant et il a confié envisager sérieusement de passer des 17 pouces aux 16.5. « La moto se comporte mieux avec un avant de 16.5 pouces », expliquait l'Espagnol. « La simulation de course n'a pas été si mauvaise, et ce n'étaient que les premiers essais de la saison. Bien sûr, nous avons encore beaucoup à faire mais nous avons tout ce qu'il faut pour obtenir des résultats».

Chef mécanicien de Rossi, Jerry Burgess se montrait assez satisfait de la tournure prise par les évènements. « J'imagine que nous travaillons bien », commentait-il. « Nous avons suffisamment fait pour signer un temps rapide, tout en suivant le programme d'essais Michelin. L'intégration au sein de Yamaha a été harmonieuse et, maintenant, nous allons partir et travailler sur tout ce que le groupe de développement Yamaha a pour nous».

De l'autre côté du garage, le chef mécanicien de Checa, Antonio Jimenez, tirait également un bilan positif de ces trois jours de travail. « La simulation de course nous a fourni de précieuses informations. Nous étions concentrés là-dessus et ce n'est que le début de notre programme».

Responsable de l'équipe Gauloises Fortuna Yamaha, Davide Brivio ne cachait pas sa surprise des rapides progrès enregistrés au cours de ces essais. « Je ne m'attendais honnêtement pas à ce que nous soyons à ce niveau aussi tôt. Tous nos adversaires vont également travailler dur tout l'hiver, mais c'est une première sortie positive, qui motive chaque membre de l'équipe».

Souffrant toujours d'une récente opération de l'épaule, Marco Melandri a continué à rouler, bien loin de sa meilleure forme. « Mieux qu'hier », commentait l'ancien champion du monde 250cc. « A la fin, la moto était bien mais j'ai eu besoin de temps pour m'adapter au pneu avant de 16.5 pouces. Pour l'instant, mon mental est solide, mais pas mon corps. »

Norick Abe, de son côté, n'a pas pu tirer le meilleur des gommes Michelin mises à sa disposition. « J'ai des sentiments mitigés », confiait l'expérimenté Japonais. « Nous ne sommes pas encore au point au-niveau des réglages, mais nous n'avions jamais travaillé ensemble. Même si je n'ai pas pu claquer un temps, j'ai senti de quoi étaient capables les pneus».

Valentino Rossi – 2'02.75 (59 tours)
Calros Checa – 2'03.72 (88 tours)
Norick Abe - 2'05.05 (52 tours)
Marco Melandri – 2'05.55 (52 tours).

Tags:
MotoGP, 2003, Valentino Rossi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›