Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Randy Mamola analyse les derniers essais MotoGP en Malaisie

Randy Mamola analyse les derniers essais MotoGP en Malaisie

Randy Mamola analyse les derniers essais MotoGP en Malaisie

Vous vous souvenez probablement que dans mon dernier ‘Oeil de l'Expert' nous avions parlé des débuts de Valentino Rossi au guidon de la Yamaha M1, à Sepang. Nous avions essayé de replacer dans le contexte les informations que nous avions eu de ces essais – que ce soient les temps au tour, les commentaires de Valentino, les photos ou les vidéos. Il est évident que Valentino et l'équipe avait fourni, à cette occasion, un excellent effort, mais les essais de la semaine dernière, en présence de Honda et de la plupart des autres équipes MotoGP, s'annonçaient encore plus importants. Ils nous ont donné une image un peu plus claire de la situation et je ne suis absolument pas surpris de trouver quatre Honda, comptons en même cinq avec un Alex Barros en pleine forme, devant Valentino. Et, sur certains circuits, Tamada devrait également être dans le rythme.

Ce qui m'a peut-être le plus surpris, c'est le rythme de Nicky Hayden et Colin Edwards. Nicky commence à montrer pourquoi il a été désigné ‘Rookie de l'année', la saison dernière, et pourquoi Honda porte autant d'espoir en lui. Les nouveau bras oscillant et suspension arrière développés par HRC ont certainement joué un rôle, mais la principale force de Nicky est son talent, ainsi que son enthousiasme pour la course. Il aime piloter et il sera un élément important pour notre sport pendant un bon bout de temps. Je pense que Colin a réalisé, aux derniers essais, qu'il avait besoin d'être parfaitement affûté et il me semble qu'il s'est entrainé dur, récemment, en faisant, entre autres, du motocross. Pour être franc, il n'était pas trop dans le rythme aux essais de janvier mais il a maintenant élevé son niveau. Et les chronos ont suivi.

En ce qui concerne Sete Gibernau, il a confié s'être senti très à l'aise tout au long d'une simulation de course de 21 tours et j'ai l'impression qu'il s'est principalement concentré sur ses réglages ‘course'. J'ai entendu Sete expliquer qu'il pensait qu'une bonne partie des courses se gagnerait dans le dernier quart, et il est clair qu'il travaille dans cette optique là. Son chef mécanicien Juan Martinez a travaillé de nombreuses années comme technicien de suspension pour Mick Doohan et Valentino Rossi, sous la direction de Jeremy Burgess, et c'est un homme très intelligent. Juan a aidé Sete a remporter quatre courses, l'an passé, et il me semble que son équipe travaille tranquillement, pour être prête à 100% pour la première course, en Afrique du Sud.

Max Biaggi signe également de bons chronos et Honda progresse bien, mais qu'en est-il chez Yamaha ? D'ici, il est difficile de se prononcer mais les temps au tour ne sont pas tant descendus que ça. En fait, Rossi a seulement amélioré son meilleur chrono des premiers essais. Mais cela ne veut pas forcément dire qu'il n'a pas fait de progrès. Nous savons que l'un des problèmes avec la M1 est qu'elle n'a pas assez de puissance, et ils font tout pour y remédier. Valentino a dit qu'ils avaient un peu bridé les tours pour rendre la moto plus facile à piloter, mais ça enlève de la puissance à l'arrière et provoque tout une série de nouveaux problèmes. Ils devraient pouvoir progresser dans ce domaine avec les nouveaux moteurs qu'ils ont testé en Malaisie mais, au moins pour l'instant, ils sont loin de la Honda RC211V.

Les essais de Sepang ont également été intéressants pour l'équipe Ducati, qui sera très encouragée par les performances de sa nouvelle Desmosedici. Si je ne me trompe pas, Ducati annonce que sa moto 2004 est à 65% nouvelle. Après l'avoir enfourchée, les gars se sont immédiatement montrés dans le coup, tournant plus vite qu'ils ne l'avaient fait jusqu'à présent à Sepang. Loris Capirossi et Troy Bayliss avaient eu des difficultés, ici, pendant le GP, et le circuit n'avait pas paru convenir à la moto, qui était vraiment à la peine dans les gros freinages. Cette fois, ils ont été beaucoup plus proches des Honda. Sachant qu'ils ont une séance de retard et n'ont pas encore eu la chance de vraiment tester le nouvel avant Michelin de 16.5 pouces, ils ont vraiment été impressionnants et devraient être très forts aux prochains essais, qui commencent demain à Phillip Island.

Je peux dire la même chose de Neil Hodgson et Ruben Xaus. Tous deux ont rencontré pas mal de difficultés à Sepang mais se sont sortis de ces essais avec des résultats plus que corrects. Ils n'avaient jamais roulé ici avant et, comme je l'ai dit, la version 2003 de la Desmosedici n'est pas adaptée à ce circuit. Le passage du WSB au MotoGP est une grosse étape mais ils ont juste besoin de passer du temps sur la moto et d'accumuler un maximum de tours avant le début de la saison. Ils doivent avoir hâte de rouler à Phillip Island, un circuit qu'ils connaissent tous les deux et qui avait été favorable à la Ducati la saison dernière. De bons progrès devraient leur donner l'encouragement et la confiance nécessaires pour avancer.

Pour les autres, je pense que Kawasaki est sur la bonne voie et dispose, avec Shinya Nakano, d'un bon pilote qui a pas mal d'expérience après tant d'années passées chez Yamaha. Jusque-là, ils paraissent répondre rapidement à ses requêtes et, s'ils peuvent continuer à le faire, ils continueront à progresser. Suzuki a subi un coup dur avec la blessure de ses deux pilotes à un moment aussi important, et ils doivent maintenant compter sur Gregorio Lavilla et un pilote d'essais Japonais pour avancer. Avec tout le respect que j'ai pour ces deux pilotes, Suzuki a besoin du retour au guidon, le plus tôt possible, de Kenny Roberts Junior et John Hopkins.

Comme Hodgon et Xaus, le champion de Superbike Britannique Shane Byrne découvrait le circuit de Sepang et a bouclé pas mal de tours, sur son Aprilia, ce qui est la meilleure chose qu'il puisse faire actuellement. Son équipier Jeremy McWilliams a chuté plusieurs fois et parait ne pas du tout s'adapter à la moto. Il avait l'habitude de piloter une Proton, machine qui a toujours péché au-niveau puissance, que ce soit la deux ou la quatre temps, et l'Aprilia a énormément de puissance, pas toujours facile à maitriser. Peut-être que Jeremy a besoin de revenir un peu sur ses pas et d'aborder les choses un peu plus doucement.

Les essais à Phillip Island commenceront demain et j'ai vraiment hâte de voir ce qui va se passer. Nous savons que les Honda et les Ducati ont bien marché ici la saison dernière, Rossi et Capirossi ayant pris les deux premières places, alors que la première Yamaha était celle d'Olivier Jacque, en sixième position. Jacque avait terminé à 28 secondes de Rossi, qui en auraient été 38 si Rossi n'avait écopé de dix secondes de pénalité. Ce sera donc une référence intéressante pour voir où Rossi et Yamaha se situent. L'homme à surveiller devrait être, une nouvelle fois, Nicky Hayden, qui avait pris la troisième place du GP derrière Rossi et Capirossi, sa meilleure performance de la saison. Et il arrive en Australie en pleine forme et en pleine confiance.

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›