Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Edwards fait des vagues à Phillip Island

Edwards fait des vagues à Phillip Island

Edwards fait des vagues à Phillip Island

Après une nouvelle séance d'essais sur le circuit de Sepang, la semaine dernière, une escadre d'équipes MotoGP a débarqué, mardi, en Australie, à Phillip Island. Equipes d'usine et privées Yamaha, Ducati et Aprilia ont migré plus au sud pour trois nouvelles journées de développement. Celles-ci ont commencé dans des conditions idéales, avec des températures de 23°C dans l'air et 41°C sur la piste, et une petite brise. Le tout en total contraste avec la chaleur et l'humidité rencontrées en Malaisie.

Le pilote Honda Colin Edwards a confirmé la bonne forme observée en Malaisie et a signé le meilleur chrono de la journée, en 1'31.06, à tout juste une seconde de la pole réalisée la saison dernière par Valentino Rossi, alors qu'il n'avait jamais piloté la RC211V sur le circuit Australien. La ‘Tornade Texane' attribuait les mérites de ses rapides progrès à son équipe, emmenée par le chef mécanicien Fabrizio Cecchini.

« La moto est bien. A chaque sortie j'apprends un peu plus et je suis plus rapide », commentait Edwards, qui a fait ses débuts en MotoGP l'an passé, avec Aprilia. « Je pense que je deviens plutôt compétent sur cette moto. L'Aprilia était un peu difficile à maîtriser ici mais avec la Honda nous avons immédiatement pu trouver, grâce à Fabrizio, de bons réglages de base. Il a utilisé les informations rapportées, dans le passé, par Sete (Gibernau) et Valentino (Rossi). J'ai bien piloté, en restant dans mes limites, et je pense que nous pouvons encore abaisser nos chronos ».

L'équipier d'Edwards, Gibernau, figurait au deuxième rang des feuilles de temps non-officielles, devant ses adversaires Rossi et Max Biaggi, tous deux dans le même chrono. Le pilote Yamaha a poursuivi son travail sur l'une des nouvelles spécifications moteur introduites à Sepang et a consacré une bonne partie de sa journée à essayer de trouver plus de stabilité sur l'avant de la M1, machine qui s'était hissée, sur cette piste, sur la septième place de la grille du dernier Grand Prix, aux mains de Marco Melandri, avec un temps d'1'31.227.

Dans cette course, Melandri avait chuté alors qu'il était en lutte pour la première position, et il récupère toujours de l'opération de la blessure à l'épaule contractée à cette occasion. Le jeune Italien confiait néanmoins avoir bien progressé, après avoir roulé toute la journée en pneus usés et aligné les séries de dix tours pour travailler son endurance.

Est également en délicatesse avec une blessure le Britannique Jeremy McWilliams, dont les radios passées ce week-end ont confirmé la fracture d'une côte (suite à sa chute à Sepang). « Ce circuit est plus coulant que Sepang donc je suis au moins capable de piloter la moto », commentait McWilliams, qui avait signé un record de la pole en 2002 au guidon de la Proton KR3 deux-temps. « De temps en temps la douleur devient un peu trop forte et je dois faire une pause, mais nous avons beaucoup de travail à faire et nous allons continuer à travailler sérieusement».

Les temps non-officiels :

Colin Edwards (Honda) – 1'31.06
Sete Gibernau (Honda) – 1'31.37
Valentino Rossi (Yamaha) - 1'31.40
Max Biaggi (Honda) – 1'31.40
Nicky Hayden (Honda) – 1'31.67
Alex Barros (Honda) - 1'31.75
Makoto Tamada (Honda) – 1'31.84
Ruben Xaus (Ducati) – 1'32.11
Loris Capirossi (Ducati) – 1'32.16
Carlos Checa (Yamaha) – 1'32.32
Troy Bayliss (Ducati) – 1'32.45
Marco Melandri (Yamaha) – 1'32.58
Neil Hodgson (Ducati) – 1'33.18
Shane Byrne (Aprilia) – 1'33.22
Jeremy McWilliams (Aprilia) – 1'33.66
Norick Abe (Yamaha) – 1'34.40.

Tags:
MotoGP, 2003, Gran Premio Marlboro de la Comunitat Valenciana, Colin Edwards

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›