Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Les déclarations des pilotes Honda en Australie

Les déclarations des pilotes Honda en Australie

Les déclarations des pilotes Honda en Australie

Sete Gibernau : « Nous avons fait de gros progrès en terme de réglages de la moto. Seuls quelques petits ajustements à la machine ont fait une grosse différence. Ca n'a jamais été mon meilleur circuit, je n'ai jamais vraiment réussi à trouver le bon équilibre sur la machine. J'ai toujours trop sur l'avant ou sur l'arrière, et je ne peux jamais utiliser les deux roues en même temps sur les points critiques du circuit. Mais cette fois je tourne régulièrement et c'était mon objectif, je veux me concentrer sur la course. Mon souci est de trouver mon rythme, de piloter à ma main, et tout vient bien. »

Colin Edwards : « La journée a été fantastique, ma meilleure en essais avec la Honda. Je me sentais bien, la moto était bonne et j'ai fait une simulation de course de 27 tours. J'ai gagné 21 secondes sur le temps de course de Valentino, et nous savons tous qu'il avait attaqué fort après cette histoire de drapeau jaune. Mon tour le moins rapide doit être 1'34.6, ce qui est bien, et j'ai signé le meilleur, 1'30.97, au troisième tour de ma simulation, donc je suis satisfait. Nous avons fait quelques changements dans les rapports des petites vitesses. Ce n'était pas parfait mais ça nous a certainement un peu aidé. Ce circuit est sympa et je le connais bien. Quand j'ai fait la simulation de course, j'ai même fini par l'oublier et simplement enchainé les tours. J'ai rapidement perdu le fil et c'était beaucoup plus facile que de faire dix tours à Sepang. »

Max Biaggi : « J'ai passé la majeure partie de la journée à me battre avec un rhume. Je n'ai pas de fièvre mais une légère toux et j'ai froid en permanence. A part ça, nous avons deux motos, une que nous n'utilisons pas parce que la roue avant rebondit beaucoup, comme un gros dribble. Déjà en Malaisie nous n'avions pas réussi à le régler, on dirait qu'il y a un problème structurel, peut-être avec le bras oscillant ou le châssis, nous ne savons pas. Hier comme aujourd'hui je me suis juste concentré sur ma deuxième moto, qui n'a pas de dribble, mais n'a pas vraiment le même feeling. Je ne peux pas aller vraiment vite parce que je ne me sens pas suffisamment en confiance. J'ai essayé, mais ce n'est pas facile. Nous n'avons pas de châssis de réserve, et ce n'est pas un avantage d'utiliser une seule machine. Mais nous allons continuer à travailler dur demain, et voir ce que nous pouvons faire. »

Alex Barros : « Hier, j'ai fait beaucoup de tours, la plupart consécutifs, et j'avais un peu mal à l'épaule ce matin. Nous avons apporté quelques changements à la machine pour qu'elle tourne un peu mieux, nous utilisons des jantes avant de 16.5 pouces, et tout a commencé à aller mieux et j'ai pu aller plus vite. Cependant, vers la fin de la journée, la douleur à l'épaule s'est réveillée. J'écoute mon corps et je vais bien me reposer ce soir et remettre de la glace. Demain nous commencerons avec les mêmes réglages et espérons finir cette importante séance en bonne position».

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›