Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Franco Battaini engrange les kilomètres... à pied

Franco Battaini engrange les kilomètres... à pied

Franco Battaini engrange les kilomètres... à pied

Peu de pilotes portent autant d'attention à leur préparation physique que Franco Battaini. Le pilote du team Campetella Racing n'a pas couvert le moindre kilomètre avec son Aprilia cet hiver, mais il en a déjà parcouru des centaines à pied. Ainsi, une semaine après les essais qui auront lieu à Valence les 6 et 7 mars, Battaini disputera le marathon de Brescia, où il réside.

"J'ai disputé le marathon de Milan à plusieurs reprises, mais ce sera mon premier à Brescia" explique l'italien, qui a remporté le titre de meilleur privé en 250 2002 et 2003. "Il faut suivre un programme intensif, qui comprend des séances de jogging quotidiennes qui vont jusqu'à 30 km. Je ne compte pas gagner ce marathon, mais j'aimerais améliorer mon record personnel, qui est de 2 heures et 59 minutes".

S'il est aussi amateur éclairé de triathlon, Battaini précise toutefois que son programme doit plus à sa motivation qu'aux impératifs de la compétition moto. "Evidemment, un pilote n'a pas besoin de faire autant d'exercice et de sacrifices, mais je le fais parce que cela me plaît. Il y a des moments difficiles, mais en même temps, j'adore le challenge que constitue une course sur une longue distance".

En ce qui concerne la saison à venir, Battaini admet "qu'être un privé entraîne certains désavantages. Après avoir terminé la saison 2003 à Valence, il y a quatre mois, cela fait bizarre de reprendre au même endroit". "Cette année, il sera plus difficile de faire de supers résultats en 250. J'ai été meilleur privé lors des deux dernières saisons, en terminant sixième à chaque fois, mais cette année, cela va être difficile. De Angelis et Porto ont tout de suite été dans le coup avec l'Aprilia officielle, tout comme Elias avec la Honda".

"Tout ce que je peux faire, c'est me concentrer sur mes points forts. Je connais la moto par coeur, et même si le kit sera nouveau, la machine sera très similaire au niveau du châssis et des suspensions. J'ai accumulé beaucoup d'expérience à ce niveau et je sais que ce pourrait être un avantage, surtout sur le mouillé".

L'arme secrète de Battaini sera peut être sa condition de marathonien, qui lui permet de couvrir la distance d'une course sans faiblir. Ce sont ces qualités qui lui ont permis de décrocher quatre pole positions et sept podiums lors des sept dernières saisons, sans jamais avoir la chance de piloter une machine usine.

Tags:
250cc, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›