Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Kawasaki et Suzuki anticipent leur départ de Phillip Island

Kawasaki et Suzuki anticipent leur départ de Phillip Island

Kawasaki et Suzuki anticipent leur départ de Phillip Island

Après trois journées d'essais intensifs sur le circuit de Phillip Island, en Australie, les teams Kawasaki et Suzuki ont bouclé leur programme avec 24 heures d'avance. Les pilotes des deux équipes ont en effet mené à bien le programme d'évaluation des gommes Bridgestone et sont satisfaits par les progrès enregistrés. Ils vont désormais pouvoir se concentrer sur la préparation des essais officiels MotoGP qui débuteront le 26 mars à Catalunya.

"Ces essais ont révélé les limites de notre machine, mais je suis persuadé que notre programme de développement nous permettra de progresser d'ici les essais IRTA de la fin mars, surtout au niveau du moteur" explique Harald Eckl, responsable du team Fuchs Kawasaki. "Je suis content que Shinya ait réussi à faire un bon temps aujourd'hui, car les conditions étaient loin d'être idéales lors de ces trois journées. Ces essais ont permis à Bridgestone de récolter de nombreuses informations au sujet des performances de leurs pneus, et je pense que c'est un domaine où nous devrions progresser de manière significative avant les essais de Catalunya".

Lors des deux premières journées, Nakano n'était pas particulièrement à l'aise avec sa Ninja ZX-RR. Toutefois, il a pu améliorer ses réglages de suspension arrière lors de la dernière matinée ; les conditions étant alors optimales, le japonais a gagné en confiance et en sensations : "Les deux premiers jours d'essais, je n'étais pas trop confiant, mais je suis content d'avoir fait des progrès aujourd'hui". Nakano a bouclé 82 tours, le meilleur en 1'32.61.

"Le principal problème fut le manque de motricité, mais nous avons trouvé de bons réglages ce matin, quand les conditions étaient presque parfaites, et cela m'a permis de signer le meilleur temps de ces trois journées. Durant l'après-midi, nous avons principalement fait des tests pneus, il était crucial de fournir un maximum d'informations aux techniciens de chez Bridgestone. Globalement, je suis satisfait par nos progrès, et cela nous donne un peu plus de confiance pour la préparation des prochains essais IRTA, à Catalunya".

Le coéquipier de Nakano, Alex Hofmann, a lui aussi rencontré des problèmes de motricité. Il n'a pas pu profiter des bonnes conditions de la matinée vu que ses mécaniciens tentaient de trouver une solution. De nouveaux réglages lui ont permis de progresser pendant l'après-midi, mais si le rookie allemand a réussi à améliorer son meilleur temps, il s'avouait frustré de ne pas avoir pu se rapprocher de son coéquipier.

"Honnêtement, ce fut une journée frustrante" admet Hofmann, qui a tourné en 1'33.75. "Ce matin, les conditions étaient idéales, mais j'avais encore des problèmes de motricité, qui se sont traduits par de nombreux travers. Ma matinée a donc été ponctuée par des arrêts aux stands, ce qui m'a empêché de trouver mon rythme".

"Cet après-midi, nous avons quand même progressé un peu, mais il est difficile d'évaluer ce que cela représente, car j'avais déjà couvert 17 tours avec les mêmes pneus. Tourner avec des gommes neuves aurait été l'idéal, mais nous n'avons pas eu assez de temps. En tout cas, nous avons au moins progressé un peu, nous sommes donc sur la bonne voie avant Catalunya".

Tags:
MotoGP, 2003, Kawasaki Racing Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›