Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Mattia Pasini : le joker de Cecchinello

Mattia Pasini : le joker de Cecchinello

Le duo aligné par Lucio Cecchinello en Championnat du Monde 125 associe sagesse et audace, avec d´un côté une garantie de résultats réguliers et de de l´autre, un pari sur l´un des plus brillants espoirs italiens de la catégorie. L´ex-Champion du Monde Roberto Locatelli courra en effet aux côtés du jeune Mattia Pasini, recruté après que Cecchinello ait étudié ses relevés télémétriques acquis lors de deux courses du Championnat Espagnol.

Depuis, Pasini a eu l´occasion de tourner plusieurs fois au guidon de son Aprilia aux côtés de Locatelli, mais il a encore du mal à réaliser ce qui lui arrive. ´Je vis un rêve´ avoue le natif de Rimini. ´Tout semble très différent du Championnat d´Europe, sans aucun doute, mais une fois que la visière est abaissée, c´est la même chose. Je ne pense pas qu´il y ait une différence majeure : le moteur est beaucoup plus puissant, mais j´ai surtout été frappé par la partie cycle, la technologie utilisée est beaucoup plus pointue´.

Toutefois, l´Italien ne se laisse pas impressionner par les différences techniques. ´Je me suis toujours occupé de mes réglages, et je pense être assez compétent dans ce domaine. Lors d´un Grand Prix, nous n´avons que trois jours pour trouver les bons réglages et l´on peut facilement faire des erreurs, mais avec les techniciens de cette équipe, je suis sûr que l´on peut s´en sortir et régler d´éventuelles difficultés´.

Pasini a hérité sa passion pour la vitesse de son père Luca, qui a remporté plusieurs titres nationaux et a accédé au titre de vice champion en Championnat d´Europe Supersport. ´Ce qu´a dit mon père quand je lui ai dit que j´allais courir en Championnat du Monde ? Il m´a répondu : ´Tu as voulu un vélo, maintenant il va falloir pédaler´, en plaisantant. Il ne me donne aucun conseil spécifique, mais nous avons un petit rituel que nous observons à chaque sortie... je ne veux pas l´expliquer, car c´est un peu une superstition´.

En 2004, le jeune espoir italien découvrira les circuits les plus exigeants du Monde, mais cela ne l´inquiète pas outre mesure : ´A mon avis, tous les circuits du Championnat du Monde sont beaux. Parmi ceux que je connais pas, je suis curieux de piloter à Brno, et parmi ceux où j'ai déjà piloté, j´ai hâte de retourner à Assen, ce doit être l´un des plus beaux circuits du Monde´.

Tags:
125cc, 2003, Mattia Pasini

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›