Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Luis d´Antin veut créer la surprise en MotoGP

Luis d´Antin veut créer la surprise en MotoGP

Luis d´Antin veut créer la surprise en MotoGP

Depuis l'annonce, en novembre, de l'accord conclu entre Ducati Corse et Luis d'Antin afin d'aligner un team satellite du constructeur italien en MotoGP, l'équipe espagnole n'a pas eu le moindre moment de répit. Après des séances d'essais studieuses à Valence, Sepang et Phillip Island, l'ex-pilote de GP revient sur les trois premiers mois de cette nouvelle association avec motogp.com.

"Nous avons déjà abattu une sacrée somme de travail, mais il reste encore beaucoup à faire. L'équipe a bien géré le changement de constructeur et le passage à deux pilotes. On a fait l'essentiel, de nombreuses difficultés techniques ont pu être résolues et nous sommes en avance sur nos prévisions. Ces progrès sont évidemment encourageants".

"Nos deux pilotes, Neil Hodgson et Ruben Xaus, sont diamétralement opposés, que ce soit en termes de caractère ou de pilotage, mais ils répondent parfaitement à nos attentes. Après un premier shakedown, nous avons tourné à Sepang et à Phillip Island, et ils ont fait tout ce que l'on attendait d'eux à chaque séance".

"A Sepang, nous avons rencontré quelques soucis techniques, puis en Australie, des difficultés avec les pneus, mais d'après le chrono, nous n'étions pas trop loin. Nous devons continuer à progresser, mais nous avons le sentiment que l'on pourrait faire plus que "quelques coups" au cours de la saison. Pour le moment, notre objectif est d'être prêts pour le premier Grand Prix ; c'est en qualifs qu'il faudra être rapides, pour le moment nous avons d'autres choses à travailler. Au début de la saison, les deux premières courses, à Welkom et à Jerez, nous indiqueront où nous en sommes".

"Nous poursuivrons notre travail de développement lors des essais officiels de Barcelone et de Jerez. Ces essais vont servir de référence, mais ce n'est pas pour autant que l'on va avoir une hiérarchie bien établie. Tout dépend de ce que les équipes ont prévu pour les essais et de l'inclination des pilotes à révéler leur véritable niveau. Pour le moment, Honda fait figure de référence, car ce sont ceux qui gagnent. L'an dernier, Rossi a gagné... cette année, nous ne savons pas qui s'imposera. Il va falloir attendre !".

"Je pense qu'il y a quatorze pilotes qui ont les moyens et le pedigree pour prétendre régulièrement à une place sur le podium. Nous avons le Champion du Monde de Superbike et son dauphin dans notre équipe, nous ne visons donc pas la quatorzième place, mais il faut bien être consicent du niveau très élévé du Championnat MotoGP, et la moindre erreur, comme une petite faute de mise au point, peut faire perdre beaucoup".

"Avec Ducati, nous sommes encore en pleine "lune de miel". Il nous faut juste un petit peu plus de temps afin de voir ce que l'on peut apporter à l'usine et qu'elle puisse voir la manière dont nous travaillons, afin que nous puissions communiquer, échanger, dans des conditions optimales. Ducati n'est peut être pas un aussi gros constructeur que les usines japonaise, mais ils peuvent compenser avec leur passion et leur soif de succès. Ils sont ici pour gagner et cela jouera en notre faveur".

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›