Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Déclarations des pilotes Yamaha à Phillip Island

Déclarations des pilotes Yamaha à Phillip Island

Déclarations des pilotes Yamaha à Phillip Island

Carlos Checa (Gauloises Fortuna Yamaha) : "Il n'a pas grand chose à dire. J'ai fait quelques tours et j'ai modifié la position de l'assise, mais ce fut surtout une journée de perdue. Demain, nous ferons ce que nous avions prévu pour aujourd'hui : travailler sur les réglages de la moto et sur les pneus".

Valentino Rossi (Gauloises Fortuna Yamaha) : "Nous sommes vraiment gâtés par la météo ! Je n'ai pas pu travailler aujourd'hui à cause de la pluie, mais j'ai quand même pu boucler quelques tours à la fin de la journée. Je continue à travailler avec le moteur que nous avons utilisé lors de nos derniers essais sur ce circuit, il est bon, mais je n'ai pas pu faire beaucoup d'essais aujourd'hui. Avant les essais, je suis allé au Grand Prix de F1, à Melbourne, un sacré spectacle. C'est la première fois que j'allais à une course de F1 et c'était sympa de pouvoir rencontrer les pilotes et les mécaniciens, j'ai été surpris de voir à quel point ils s'intéressent au MotoGP".

Marco Melandro (Fortuna Gauloises Tech 3) : "C'est bien d'avoir pu faire quelques tours sur le mouillé, cela me permet de mieux comprendre la moto, mais hélas la piste ne fut jamais totalement humide ni totalement sèche. Quand c'est entre les deux, comme ce fut le cas pour la plus grosse partie de la journée, on ne peut pas vraiment travailler et nous avons donc perdu une demi-journée. Quand la piste fut un peu plus sèche, elle était sale, et le vent est venu compliquer un peu plus la situation. Nous avons toutefois pu travailler sur certains points, tels que l'accélérateur et le comportement en sortie de virage. Nous avons encore beaucoup de travail, mais il faut que le temps s'améliore un peu, cela nous permettrait de travailler sur les pneus et sur une simulation de course".

Norick Abe (Fortuna Gauloises Tech 3) : "C'est dommage de venir jusqu'ici pour se retrouver sous la pluie. Cela aurait été la même chose en Europe, mais ce n'est pas trop grave car le temps devrait être bien meilleur demain. Nous avons tout de même pu travailler sur le frein moteur. C'est le domaine qui me pose le plus de difficultés et je voudrais avoir de meilleurs sensations en entrée de virage. Demain, nous finirons de travailler là-dessus puis nous nous attaquerons aux suspensions. Il faut que je définisse une mise au point standard qui convienne à tous les circuits, afin que je n'ai qu'à faire des ajustements de suspension pour les Grands Prix".

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›