Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Proton passe la barre des 320 km/h

Proton passe la barre des 320 km/h

Proton passe la barre des 320 km/h

Le team Proton KR étrennait ce week-end à Catalunya leur nouvelle V5. Au guidon de la nouvelle machine, Nobuatsu Aoki a franchi la barre symbolique des 320 km/h, tandis que Kurtis Roberts, blessé, ne pouvait pas prendre part aux essais.

`C´est la première fois qu´une Proton va à plus de 320 km/h´ s´amusait Chuck Asland, manager du team Proton KR. `Ces essais furents positifs. Nobu est allé plus vite que l´an dernier, alors que nous n´avons pas encore beaucoup d´expérience avec les pneus Dunlop et cette nouvelle machine. Après ces brefs essais, nous savons un peu mieux où nous en sommes. Il faut que l´on gagne en puissance et que l´on apprenne à travailler avec Dunlop´.

S´il ne s´agissait que d´un simple shakedown, la V5 comportant un tout nouveau châssis et un nouveau moteur, Kenny Roberts, fondateur et propriétaire de l´équipe, estime que ces essais ont démontré que les progrès étaient bien là. `Nous avons besoin de plus de puissance, et nous y travaillons, mais nous n´en sommes qu´aux premiers tours de roues de la machine. Elle ne pourra que se bonifier avec le temps´ déclarait le triple Champion du Monde américain.

La nouvelle Proton est la première moto entièrement conçue par John Barnard, designer renommé pour ses innovations en F1. Pour la Proton V5, il a mis en oeuvre des technologies empruntées à l´aérospatiale et à la F1, une première en MotoGP. Ces nouveautés ont été accueillies avec enthousiasme par Aoki, fer de lance du team Proton KR. `Je suis très content du nouveau châssis. Nous avons beaucoup travaillé et ajusté plein de petits détails... C´était vraiment un shakedown. Nous avons désormais de bons réglages de base, et nous pouvons maintenant nous concentrer sur une mise au point plus fine, notamment au niveau des suspensions. Le nouveau moteur ne fonctionne pas encore très bien. La puissance brute est au même niveau que l´an dernier, mais à mi-régime, c´est moins bien´.

`Le moteur est très pointu´ poursuivait le japonais. `Quand vous touchez à l´accélérateur à 10000 tr/min, il hésite beaucoup, il n´est pas progressif. Le département moteur va devoir travailler afin qu´il soit plus simple à exploiter. Pour la première fois, nous tournions avec les Dunlop. Les pneus `qualifs´ sont très bons, mais il y a encore beaucoup de travail à faire. Nous devons collaborer afin de progresser et j´espère leur avoir soumis de bonnes idées´.

Tags:
MotoGP, 2004

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›