Achat de billets
Achat VidéoPass

Après un hiver studieux, `JB´ est optimiste pour 2004

Après un hiver studieux, `JB´ est optimiste pour 2004

Après un hiver studieux, `JB´ est optimiste pour 2004

En mettant fin à une longue et fructueuse collaboration avec Honda pour suivre Valentino Rossi chez Yamaha, Jeremy Burgess a relevé un défi de taille. A la veille de la saison 2004, l´arrivée de l´incontournable chef mécanicien australien chez Yamaha semble déjà avoir porté ses fruits. Créditée des meilleurs temps lors des Essais Officiels MotoGP, la combinaison Yamaha-Rossi a indéniablement créé la surprise et sa cote dans la course au titre MotoGP a soudainement explosé.

`Nous avons travaillé sur la moto pendant neuf semaines, neuf semaines d´intense labeur et couronnées de progrès. Yamaha a fait un super boulot pour atteindre notre niveau actuel´ souligne Burgess, aussi connu sous les diminutifs de `JB´ ou de `Jerry´.

Les observateurs de la scène MotoGP sont encore incrédules après la transformation de la YZR-M1 : une machine qui n´a fini qu´une seule fois dans le top 3 l´an dernier, et qui semble désormais capable de jouer la victoire régulièrement. Selon Burgess, le travail de Rossi fut capital : `On a beaucoup parlé de l´évolution du châssis et du moteur, mais je pense que ces progrès doivent beaucoup à la combinaison de l´expérience de Rossi et de celle des ingénieurs de Yamaha, c´est un beau mariage. Je pense que la moto était bonne, et que n´importe quel bon pilote pouvait l´exploiter. Mais Valentino est le meilleur d´entre tous ; cependant, il ne faut pas oublier ce que Loris et Troy ont fait l´an dernier avec Ducati, en peu de temps. Il faut de bons pilotes, ayant une bonne expérience des Grands Prix et de la compétition en général´.

Lors des deux dernières saisons, les pilotes de la YZR-M1 se sont retrouvés en difficulté quand il s´est agit de définir un set-up de base, exploitable sur tous les circuits du calendrier. Burgess estime que ce problème est désormais résolu. `Nous devrions être capables de mettre la moto au point rapidement, et de manière efficace. Nous avons compris comment exploiter la moto. A Catalunya, nous avons eu quelques soucis au début, mais nous avons vite redressé le cap : nous pouvons préparer la moto rapidement, et c´est un très bon point´.

Rossi peut-il gagner au guidon de la Yamaha ? La question revient souvent en ce moment, mais à ce sujet, l´australien est tout de suite moins explicite, malgré les performances enregistrées lors des Essais Officiels. `L´Afrique du Sud sera une épreuve importante, il faut que l´on soit dans le coup. Signer le meilleur temps lors des Essais Officiels de pré-saison ne prouve pas grand chose. Pour ceux qui nous observent, cela joue un peu plus, cela sème peut-être aussi le doute. Pendant la pré-saison, certaines équipes ont peut-être parlé un peu vite par rapport à ce qu´elles peuvent réellement faire. Dès la première course, il y aura 22 pilotes sur la grille, avec la ferme intention de gagner le Championnat du Monde. Si ce n´est pas le cas, ils ne sont pas à leur place. Tout le monde va faire de son mieux et comme d´habitude, les meilleurs seront récompensés. Au bout du compte, c´est le meilleur qui gagne´.

Tags:
MotoGP, 2004

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›