Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

La communauté MotoGP rend hommage à Kato

La communauté MotoGP rend hommage à Kato

La communauté MotoGP rend hommage à Kato

Le Grand Prix betandwin.com d´Afrique du Sud, qui avait lieu le week-end dernier au Phakisa Freeway de Welkom, avait une signification particulière pour la communauté MotoGP : il y a un an, Daijiro Kato mourrait des suites de ses blessures, consécutives à un violent accident lors du Grand Prix d´ouverture de la saison, à Suzuka.

Le team Telefonica Movistar Honda, qui avait remporté la manche sud-africaine 2003 grâce au coéquipier de Kato, Sete Gibernau, a rendu hommage au japonais en observant une minute de silence lors du Grand Prix. Un an après son décès, la communauté MotoGP garde un souvenir ému d´un des plus prometteurs pilotes de la catégorie reine.

Né le 4 juillet 1976 à Saitama au Japon, Daijiro Kato a vécu et est mort pour sa passion: la moto. Daijiro a commencé à rouler en pocket-bike à l´âge de trois ans et moins de deux ans plus tard, il participait déjà à ses premières compétitions. Ensuite sa progression nationale et internationale alla très vite et connu son point culminant en 2001, avec son titre de champion du monde dans la catégorie 250cc.

L´année dernière, il est monté en Championnat du monde de MotoGP, l´aspiration suprême de tous les pilote moto. Il a excellé lors de sa première saison et aux yeux de beaucoup d´observateurs, il est rapidement apparu comme le plus grand pilote japonais de tous les temps. On disait de lui qu´il était l´espoir le plus brillant de son pays, le plus en vue pour un jour enlever le titre mondial en MotoGP. Au cours de ces dernières années Kato s´est bâti une réputation d´homme lisse mais aussi celle d´un pilote complet techniquement et d´un concurrent féroce en piste. Loin des circuits sa nature naturellement calme et affable lui a permis de se faire beaucoup d´amis, d´admirateurs et une légion de supporters loyaux, à travers le monde.

A l´âge de neuf ans, Kato avait déjà commencé à démontrer son immense talent en remportant le championnat de japonais de pocket-bike. En 1987, à l´âge de onze ans, il monte en mini-bike et devient champion national, quatre fois de suite entre 1988 et 1991. Il fait ensuite ses vrais débuts en compétition en 1992. Il signe sa première victoire en 250cc dans le championnat du Japon en 1994, finissant la série à la septième place. En 1996 il termine second dans ce même championnat. C´est à moment-là que le monde découvrit son nom. C´est en effet en 1996, alors qu´il était pilote invité, qu´il termina à la troisième place de sa première course en championnat du monde des 250cc, à Suzuka.

Le HRC l´a engagé en tant que pilote officiel pour la saison 1997, année durant laquelle il a signé des résultats sans précédent en gagnant le championnat du Japon, signant la pole-position aux 8 Heures de Suzuka et remportant sa première victoire en Grand Prix lors de sa deuxième apparition en tant que pilote invité. Il gagna encore une course l´année suivante, cette fois en partant de la pole-position, mais il dut attendre patiemment avant de faire une saison complète en championnat du monde des 250cc. Cette chance se présentera au début de la saison 2000.

Kato a fait sa première saison de 250cc dans l´équipe Honda´s Axo Gresini Racing Team et a immédiatement trouvé le chemin du succès. Son approche précise, prudente et sa nature tranquillement méthodique contrastaient parfaitement avec la passion et l´exubérance de ses collègues latins. Loin des circuits il aimait une vie calme sur la côte italienne, avec sa femme Makiko. Il fuyait les voitures rapides et la fascination du luxe, pourtant très prisés par beaucoup de ses contemporains. Grâce à son italien hésitant et son anglais, il a pu nous fournir un aperçu bref de sa personnalité combative, révélant un sens de l´humour aigu et une nature chaleureuse et sensible.

Malgré les craintes qu´il aurait des difficultés à s´adapter au championnat du monde, Kato remporta la victoire à Estoril, à Rio, à Motegi et aussi à Suzuka. Il s´est battu pour le titre avec Olivier Jacque et Shinya Nakano jusqu´à la dernière course de l´année. Kato a bouclé cette incroyable saison 2000 en remportant une première victoire aux 8 Heures de Suzuka en tant qu´équipier de son ami proche, Tohru Ukawa.

Fausto Gresini n´a pas perdu de temps et lui a fait signer un contrat pour la saison suivante. Kato était l´un des favoris pour le titre en 2001, cependant, personne n´avait prévu la domination qui allait être la sienne, alors qu´il entamait sa deuxième saison seulement en championnat du monde. A cette occasion, Kato a battu le record des victoires sur une seule saison. Il remporta en effet onze GP, battant le précédent record de dix victoires détenu conjointement par Mike Hailwood et Anton Mang. Cette année-là, Kato battit aussi le record de points marqué en une saison.

Gresini et Kato poursuivirent leur collaboration en 2002 et purent bénéficier de la dernière version de la Honda NSR500 dans ce qui était la première saison du MotoGP. Malgré la domination des motos de nouvelle génération, à moteur à quatre temps, Kato prit la deuxième place lors de sa sa troisième apparition de la saison, à Jerez. Ce fut le meilleur classement d´une moto à deux temps cette saison.

Pendant la pause d´été Kato a confirmé son potentiel avec une seconde victoire aux 8 Heures de Suzuka où il avait comme équipier Colin Edwards. Il disposait d´une Honda à quatre temps, la VTR1000SPW. A Brno, Honda décida enfin de lui confier une RCV. Les résultats furent instantanés. Il prit la seconde place sur la grille de départ et la même position lors de la course. Ce fut la seule apparition de Kato sur le podium, avec une RC211V, car des problèmes techniques perturbèrent son adaptation à la machine lors de six courses. Il a néanmoins pu profiter d´un petit bonus en signant la pole-position à Motegi.

Les supporters de Kato attendaient avec impatience le début de cette saison 2003, et particulièrement la course de Suzuka, le théâtre de ses plus belles victoires. Il allait débuter cette nouvelle saison de MotoGP avec une RC211V. Cependant, son accident au troisième tour de cette course tragique a jeté un froid glacial dans la communauté du MotoGP à travers le monde. Pendant treize jours Daijiro Kato s´est battu pour la vie avec le courage qui a toujours été le sien sur les circuits. En fin de compte il a payé de sa vie le fait d´avoir fait ce qu´il aimait le plus au monde. La cruauté du sort a fait que cet accident soit arrivé devant ses fans et sur son circuit fétiche.

Tags:
MotoGP, 2004

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›