Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

GP Polini de France : Le MotoGP vers des cieux plus cléments

GP Polini de France : Le MotoGP vers des cieux plus cléments

GP Polini de France : Le MotoGP vers des cieux plus cléments

Après avoir fait étape à Jerez, le Championnat du Monde MotoGP prend la direction de la Sarthe pour le Grand Prix Polini de France, qui aura lieu ce week-end au Mans. Après les intempéries qui ont lessivé le circuit de Jerez il y a deux semaines, tout le monde espère profiter d'une météo clémente… Si l'épreuve du Mans a souvent été perturbée par la pluie, les prévisions pour ce week-end sont encourageantes.

Les 4,180 km du circuit Bugatti ont été complètement resurfacés afin d'accueillir une nouvelle manche de la bataille qui fait rage en MotoGP, et dans laquelle Sete Gibernau a l'avantage ; l'espagnol occupe en effet la première place du classement provisoire après s'être imposé sous la pluie de Jerez.

Gibernau, vainqueur au Mans l'an dernier, est le premier pilote qui a réussi à déloger Valentino Rossi de la tête du championnat, position que l'italien occupait depuis le début de la saison 2001. Gibernau détient trois points d'avance sur le Champion du Monde en titre, qui pointe actuellement en troisième position.

Les deux hommes sont séparés par Max Biaggi, qui a enregistré deux deuxièmes places d'affilée, malgré les conditions diamétralement opposées dans lesquelles les courses de Welkom et de Jerez se sont déroulées.

Biaggi est le seul pilote du plateau MotoGP 2004 comptant une victoire sur le sec au Mans, le circuit sarthois ayant réintégré le calendrier du Championnat du Monde il y a cinq ans. Le romain arrive en France pleinement confiant, après avoir signé le 100è podium de sa carrière en Espagne.

Kenny Roberts disputera son 120è GP au Mans et il tentera d'y enrichir le palmarès – déjà fourni, de Suzuki : le constructeur japonais compte quatre victoires dans la Sarthe ; la dernière fut remportée par Kevin Schwantz en 1991. Roberts a étrenné une nouvelle version du moteur de la GSV-R lors des essais qui ont suivi la course de Jerez, nouveau moteur qui a donné satisfaction au pilote américain.

Ducati a aussi effectué deux journées d'essais sur le circuit andalou au lendemain du GP, poursuivant le développement de la Desmosedici GP4. Malgré un début de saison décevant, Capirossi et Bayliss espèrent se relancer sur un circuit typé "stop & go".

Le team Proton KR, tout comme Aprilia et WCM, n'a pas tourné à Jerez, mais un moteur amélioré devrait être disponible pour le premier anniversaire du prototype 4-temps V5. L'an dernier, la Proton V5 avait effectué ses premiers tours de roues au Mans ; depuis, la machine conçue par John Barnard a progressé en empruntant des technologies notamment issues de l'aérospatiale.

Tags:
MotoGP, 2004, GRAND PRIX POLINI DE FRANCE

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›