Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Week-end frustrant pour Alex Hofmann

Week-end frustrant pour Alex Hofmann

Week-end frustrant pour Alex Hofmann

Accablé par les soucis mécaniques, Alex Hofmann a connu un week-end difficile au Mans, qui accueillait le GP Polini de France. Dès les essais de vendredi, le jeune rookie allemand fut confronté à des difficultés pour définir les réglages de la Kawasaki Ninja ZX-RR.

A l'issue de la première journée, Hofmann déclarait : "Nous n'avons pas fait les progrès escomptés lors de ces essais. La moto avait un comportement bizarre en piste, et les modifications que l'on a essayées n'ont rien changé."

Le lendemain, après avoir égalé son temps de qualifications provisoire lors des essais libres – en pneus "course", un incident mécanique mit fin à la sa deuxième séance de qualifications alors qu'il n'avait bouclé que quatre tours. "Que dire ? C'est déjà assez décevant quand on perd du temps à cause d'un petit souci technique, mais voir toute une séance ruinée est vraiment frustrant. Le pire, c'est que l'on avait bien progressé pendant la matinée, j'étais aussi rapide que le vendredi alors que j'utilisais des pneus course."

Qualifié en 19è position sur la grille, Hofmann était obligé de faire une course d'attaque : "Partant d'aussi loin sur la grille, il n'y avait pas besoin de faire une stratégie : tout ce qu'il y avait à faire, c'était attaquer autant que possible pour tenter de marquer des points."

"Après avoir signé mon meilleur temps du week-end lors du warm-up, j'avais repris espoir pour la course, surtout que l'équipe avait travaillé toute la nuit pour réparer mes deux motos."

Hélas, les promesses du warm-up se sont vite évanouies et le pilote de la Kawasaki n°66 a dû mettre pied à terre au 5è tour. "Mon départ ne fut pas très bon, mais j'ai pu trouver un bon rythme et remonter un peu, mais la moto a alors commencé à glisser de l'arrière et le moteur à perdre en puissance, je n'ai pas eu d'autre choix que d'abandonner."

"C'est frustrant, pas seulement pour moi, mais pour toute l'équipe. Ils ont travaillé dur tout au long du week-end et ils ne méritaient pas que cela se finisse sur une casse mécanique. J'espère que l'on va pouvoir tourner la page et se concentrer sur le prochain Grand Prix, au Mugello."

Tags:
MotoGP, 2004, GRAND PRIX POLINI DE FRANCE

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›