Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

La fièvre du MotoGP monte au Mugello

La fièvre du MotoGP monte au Mugello

La fièvre du MotoGP monte au Mugello

A la veille du Gran Premio Cinzano d'Italia, l'effervescence régnait déjà dans le paddock du Mugello. Le circuit italien verra s'affronter ce week-end les deux favoris locaux, Max Biaggi et Valentino Rossi, dont la joute en Afrique du Sud a battu des records d'audience télévisée en Italie. Après les trois premières courses de la saison, c'est pourtant l'espagnol Sete Gibernau qui pointe en tête du classement provisoire du Championnat du Monde.

"Je crois que les trois courses disputées jusqu'ici ont offert un spectacle fantastique pour les téléspectateurs et je pense que ce sera la même chose ce week-end" commentait Gibernau, qui détient un avantage de 10 points sur Biaggi et de 15 points sur Rossi. "On peut parler de ‘force italienne' ce week-end, pas seulement pour les pilotes, mais aussi pour les fans – il y a une certaine pression bien sûr, mais aussi pour eux. Je me sens à l'aise – je suis toujours bien traité par le public italien et je me sens un peu chez moi. C'est la course nationale de mon équipe et je vais donc attaquer et faire de mon mieux."

Comme Gibernau, Biaggi tentera de faire oublier ses piètres performances sur le circuit toscan. Le romain n'a jamais triomphé au Mugello dans la catégorie reine, mais il dispose désormais d'un matériel à la hauteur de ses ambitions. "Tout ce que j'ai toujours voulu avoir, c'était une machine performante. Maintenant que je l'ai, c'est à moi de forcer le destin" a déclaré Biaggi. "C'est l'un de mes circuits préférés et je suis sûr que mon heure approche."

Suite à une examen médical mené jeudi après-midi, John Hopkins a déclaré forfait pour l'épreuve de ce week-end. Consécutive à une chute au Mans, la fracture au pouce du pilote américain ne s'est pas suffisament résorbée pour lui permettre de courir au Mugello. "Ce n'est qu'un pouce cassé, mais vue la fracture, les médecins estiment qu'une nouvelle chute pourrait avoir des conséquences plus graves" a déclaré Hopkins. Les britanniques Neil Hodgson et Shane Byrne ont eux été déclarés "bons pour le service" : le premier s'était pourtant cassé deux côtes au Mans tandis que Byrne était resté sur la touche, souffrant d'une fracture à la main droite.

Tags:
MotoGP, 2004, GRAN PREMIO CINZANO D'ITALIA

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›