Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Barbera lorgne vers le haut du tableau

Barbera lorgne vers le haut du tableau

Barbera lorgne vers le haut du tableau

Malgré une chute à Donington Park, Hector Barbera s'est affirmé comme l'un des sérieux rivaux d'Andrea Dovizioso dans la course au titre 125. Si son début de saison fut peu enthousiasmant, le jeune espagnol a marqué des points lors des huit courses ayant précédé le GP de Grande Bretagne et pointe actuellement en troisième position du classement général, à 34 points du leader.

"La saison n'a pas très bien démarré, mais j'ai fini par trouver le bon rythme et je suis content de voir que tout va bien maintenant" commente Barbera, qui a quitté l'équipe de Jorge Martinez Aspar pendant l'hiver pour rejoindre Seedorf Racing lors d'un transfert controversé. "Je pense que nous sommes arrivés parmi les meilleurs : nous sommes dans le top 3 et nous devons continuer à nous battre."

"Se maintenir dans le top 3 est difficile en 125, mais maintenant, nous pouvons exploiter à fond le potentiel de la moto. Je suis bien lancé, l'équipe aussi. Nous avons de bonnes bases ; maintenant, il faut travailler encore un plus afin de gagner plus souvent. L'équipe n'avait pas de données pour moi quand je suis arrivé, ils ne savaient pas comment je pilotais. J'ai appris beaucoup de choses cette année, notamment en expliquant à mes mécaniciens ce dont j'avais besoin."

"Tout était nouveau pour moi ; aujourd'hui le bilan est positif, car je sais ce que je veux et ce que je dois apporter. J'ai gagné en maturité. Quand je rentre au box, je sais ce que je dois dire à l'équipe, expliquer les problèmes techniques. J'ai rencontré quelques soucis, au niveau du châssis et des suspensions. Pour le moteur, c'est plus simple, mais le châssis est un domaine compliqué."

"Je suis arrivé dans cette équipe avec l'objectif de gagner le titre, tout en sachant qu'une mise au point rapide de la moto serait importante, mais je ne pensais pas que ce serait une étape aussi difficile ! Franchement, je ne savais rien sur la moto. J'ai pris le guidon, ouvert les gaz et puis déclaré : et bien, la moto bouge trop ici et là…"

"Maintenant, je sais à quel point il est difficile d'aller jouer la victoire, car adapter la moto à mon pilotage fut vraiment dur. Une 125 a l'air simple, mais il y a des milliers de choses qui demandent beaucoup de temps pour être réglées."

Pour voir la vidéo de l'interview de Barbera – en version originale, cliquez sur le lien ci-dessus.

Tags:
125cc, 2004

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›