Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Hopkins trahi par son moteur

Hopkins trahi par son moteur

Hopkins trahi par son moteur

Auteur du meilleur temps du warm-up, John Hopkins pensait mériter un meilleur sort en course : une défaillance du moteur de sa Suzuki GSV-R l'a privé d'une arrivée dans le top 10. L'américain a dû abandonner au douzième tour, alors qu'il était dixième.

"Après avoir bien tourné sur le sec pendant les essais libres et le warm-up, je savais que je pouvais suivre le rythme des leaders ; malheureusement, je partais de la 21è place" explique Hopkins. "Il fallait que je fasse un bon départ, en dépassant autant de pilotes que possible sur le premier tour. Après les qualifications et jusqu'à la fin du premier tour de la course, j'ai envisagé tous les cas de figures qui pourraient se présenter."

"Je n'ai pas fait un bon départ, mais j'ai passé quelques pilotes à l'extérieur du virage n°1, puis au freinage et à l'extérieur dans le virage n°3. J'ai dû gagner sept places comme cela."

"Après, j'étais lancé, il fallait que je continue à dépasser aussi vite que possible. A chaque sortie de virage, je gardais un oeil sur les leaders. Ce fut serré avec Checa, puis j'ai été un peu retenu par Colin Edwards. Mais quand je me suis placé derrière lui, la moto a commencé à perdre en puissance."

"J'ai essayé de continuer, au cas où ce ne soit qu'un incident passager, mais le moteur s'est arrêté. J'avais des vues sur le podium… En tout cas, la quatrième place était sûrement jouable. Je suis déçu, mais à partir de maintenant, il va falloir aborder chaque course avec l'idée de se battre devant."

Tags:
MotoGP, 2004, GAULOISES GRAND PRIX ČESKÉ REPUBLIKY, John Hopkins

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›